Santé

Articles

Fin de vie : directives anticipées et personne de confiance

Ce que change la loi Claeys-Leonetti du 2 février 2016

Depuis 2005, toute personne majeure peut rédiger des directives anticipées en ce qui concerne les conditions de la poursuite, de la limitation, de l'arrêt ou du refus de traitement ou d'actes médicaux pour le cas où elle serait un jour hors d'état d'exprimer sa volonté . Elle peut également désigner une personne de confiance. Ces deux dispositifs aident les médecins, le moment venu, à prendre leurs décisions sur les soins à donner, si le patient ne peut plus exprimer ses volontés. La loi du 2 février 2016 renforce ces dispositifs.

Continuer la lecture

Lu, vu, entendu

Articles supplémentaires