La gemmothérapie

- temps de lecture approximatif de 4 minutes 4 min - par mreynaud

Se soigner grâce aux bourgeons des plantes

gemmothérapie
gemmothérapie

Qu’est ce que la gemmothérapie ?

 

 

Contrairement à ce que son nom laisse supposer la gemmothérapie ne pas à se soigner avec des pierres mais bien avec le bourgeon des plantes. Il s’agit d’une méthode thérapeutique qui s’inspire de la phytothérapie mais qui n’est pas reconnue scientifiquement.

 

Origine de la phytothérapie

 

Dès le Moyen –Age les bourgeons de certains arbres furent utilisés  à des fins thérapeutiques. Au XII ème siècle, Hildegarde von Bingen, religieuse bénédictine allemande, se révèle guérisseuse en mêlant médecine savante et populaire, théologie et philosophie. Elle a laissé des écrits dans lesquels elle explique que les bourgeons des églantiers, des peupliers ; des tilleuls, des pommiers, des châtaigniers, des frênes, des cassis, des bouleaux ont des vertus thérapeutiques.

Bien plus tard, dans les années 1950-1960, un médecin belge, le docteur Pol Henry va mettre au point la technique qui permet d’extraire les principes actifs des bourgeons et des jeunes pousses pour soigner.  On parle alors d’embryothérapie. Ce n’est que dans les années 1970 que Max Tetau, médecin homéopathe et pharmacien français donne à la discipline le nom désormais couramment utilisé de gemmothérapie.

 

Les principes de la gemmothérapie

 

Les bourgeons possèderaient des propriétés thérapeutiques supérieures à celles des diverses parties de la plante. Les adeptes de la gemmothérapie parlent de la « globalité » du bourgeon, considérant que le tissu embryonnaire offre non seulement une teneur supérieure en principes actifs (hormones, oligo-éléments, vitamines, minéraux) mais également un spectre d’action beaucoup plus vaste que chaque partie de la plante prise séparément.

Ainsi le bourgeon de tilleul combinerait les propriétés apaisantes de la fleur de l’arbre et celles, dépuratives et diurétiques de l’aubier, la partie qui se forme chaque année entre le bois dur et l’écorce.

C’est la raison pour laquelle la gemmothérapie peut être considérée comme une phytothérapie globale même si c’est parfois à nuancer. Par exemple le bourgeon de la framboise ne possède pas la forte teneur en vitamine C du fruit mûr.

Le macérat ou la dissolution

 

C’est au printemps, juste avant leur éclosion que l’on récolte les bourgeons et les jeunes pousses pour profiter des vertus de la sève. Après récolte les bourgeons macèrent pendant 21 jours dans un mélange constitué d’un tiers d’eau, un tiers de glycérine végétale(en pharmacie ou en magasin bio) et un tiers d’alcool à 40 degrés(alcool de fruit).

Chacun des trois va extraire des principes actifs différents : ce qui va être extrait par l’eau ne le sera pas par l’alcool ou la glycérine et vice-versa. Ensemble ils vont donc extraire toutes les propriétés actives du végétal.

Ce qu’on obtient alors après avoir filtré la solution obtenue s’appelle macérât-mère. Les macérats font généralement l’objet d’une cure de 3 mois à raison de 10 gouttes par prise, 1 à 3 fois par jour. Cette posologie est réduite de moitié pour les enfants et les femmes enceintes. Les animaux domestiques comme les chiens ou les chats peuvent également bénéficier de cette thérapie.

 

La forme 1D  correspond à une solution dix fois plus diluée que le macérat originel.  De plus la préparation de départ ne comprend pas d’eau.

 

Les bienfaits attendus de la gemmothérapie sont multiples .De façon générale les bourgeons de vigne et de romarin grâce à leurs propriétés anti-oxydantes contribuent à renforcer la santé.

 

Traitement des maladies cardio-vasculaires

 

Le gui est une plante régulièrement utilisée pour réguler les problèmes cardiaques en abaissant les niveaux sanguins de cholestérol.

L’aubépine est utilisée pour les problèmes de circulation, grâce aux propriétés apaisantes de ses fleurs et stimulantes de ses fruits.

Les bourgeons d’amandier et de tilleul réduiraient les niveaux sanguins de triglycérides et agiraient comme un anticoagulant.

 

Détoxification de l’organisme

Les bourgeons de tilleul, de romarin et d’amandier nettoieraient l’organisme de ses déchets. Ceux du bouleau sont utilisés pour nettoyer le foie et les voies urinaires ce qui permet d’éliminer l’acide urique et le cholestérol. Le bourgeon de cassis aurait également une action purificatrice au niveau du foie.

 

Améliorer le sommeil et lutter contre la fatigue

Le bourgeon de figuier agit sur le système endocrinien, ce qui expliquerait son action positive sur les troubles du sommeil. Par leur action apaisante les bourgeons du thym joueraient le même rôle. Les bourgeons de cassis sont préconisés pour lutter contre la fatigue physique et mentale.

 

Soulagement des troubles arthritiques

 

Les bourgeons de pin et de gui possèderaient une action anti-inflammatoire. Le bouleau, lui, est conseillé pour le traitement de la polyarthrite évolutive.

 

Les contre indications

 

Pour les femmes enceintes il préconisé de s’adresser à un professionnel de santé en début de grossesse. Par ailleurs certains bourgeons sont déconseillés aux personnes cardiaques ou souffrant d’hypertension.

 

Pour des informations plus complètes vous pouvez consulter les articles suivants:

La gemmothérapie : la thérapie par les bourgeons

Gemmothérapie (thérapie par les bourgeons)

Gemmothérapie :  comment faire ses premiers pas avec des bourgeons

Dans nos collections:

Le grand livre de la gemmothérapie

Se soigner par les bourgeons: précis de gemmothérapie à usage familial

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.