84 résultats trouvés

Article par MS -

…Ou l’on vous dit pourquoi un amateur de film d’épouvante n’appréciera pas forcément un film gore.

Vous reprendrez bien une petite tasse d’épouvante, Darling ?

Balade printanière dans les sous-genres du film d’horreur

L’industrie de l’Entertainment le sait depuis toujours : la sensation forte, le petit ou le grand frisson… l’être humain adore jouer à se faire peur, qu’il soit sur un manège ou dans son fauteuil de cinéma. Ce besoin peut paraître masochiste. Pourtant, explorer la notion de peur lorsque nous ne risquons rien, qu’aucun mal réel ne nous menace est justement une manière à la fois de la conjurer et de s’y confronter. C’est précisément le sentiment de soulagement qui en découle qui rend l’effroi passé si attrayant. Cependant, même si les éléments des histoires horrifiques sont universels, ce qui nous effraie dépend de l’âge que nous avons, de l’époque dans laquelle nous vivons et aussi de notre sexe. Certains adorent les éclaboussures de sang quand d’autres seront plus sensibles à davantage de tension psychologique. Bref : à chacun son petit frisson personnel.

Article par Myriam B. -

Mois de l'imaginaire

L’imaginaire en adaptation

Pour la deuxième année consécutive, le mois d’octobre devient celui où l’imaginaire prend le pouvoir. Partout en France, dans les bibliothèques, les librairies, les festivals, les initiatives se multiplient afin de faire connaître et valoriser cette littérature qui véhicule encore une image très négative auprès du grand public et des prescripteurs. Il est cependant un lieu où l’imaginaire a depuis longtemps droit de cité : l’écran (petit et grand) comme en témoigne le succès foudroyant, à la fois populaire et critique, de la série Game of Thrones.

Article par vadema -

Arrête TON cinéma

Le cinéma tisse sa toile sur l'ensemble de l'hexagone. Les festivités sont nombreuses et les projections variées. Un choix toujours croissant s'offre aux spectateurs. A quelques jours de l'ouverture du 71e festival de Cannes et au moment où certaines comédies connaissent un nombre d’entrées en constante augmentation et s’affichent fièrement au Box-office, d'autres créations cinématographiques sont réalisées afin de diversifier l’offre et de permettre le plaisir de la découverte. Pour tous et pour tous les goûts, les rendez-vous autour d'une toile se multiplient lors de festivals, rencontres, rétrospectives… A chacun son cinéma ?

Article par Hélèna du département Arts vivants à la médiathèque de Vaise -

Danse

Carmen pour les nuls (2) : cinéma et danse

La Carmen de Mérimée est l'un des opéras les plus joués au monde. Grande source d'inspiration, Carmen a été adapté aussi au cinéma et en danse.