Art

Articles

Retour d'aléthosphère -

Le Manolo, permis de chausser 975628

Pour fuir les scénarios dystopiques actuels et parce que n’est pas Cendrillon qui veut (conte où tout chausse pieds eut été inutile voire malvenu), l’examen du Manolo nous égare entre les objets surréalistes mous et le branding nerveux d’un distributeur de design célèbre. Accessoires de princes et princesses contemporain(e)s, sa superbe l’élève à minima, à la sculpture contée ! Objet d’initiés ou de fashionistas, il dessine la cambrure de l’escarpin inaccessible, un « objet a » lacanien. Définitivement glamourisé, il fut hissé hors des chaussures pour exposition. Post confinement, les pieds se remettent en lice en quête de souliers qui ne sont pas de vair. De nouveau, Manolo est missionné.

Continuer la lecture - temps de lecture approximatif de 5 minutes 5 min

Lu, vu, entendu

Articles supplémentaires