La travel therapy, ou les bienfaits des voyages sur notre santé mentale

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - par scorroyer

Les vacances scolaires débutent ce week-end et de nombreux vacanciers s'apprêtent à voyager. Ce sera pour eux l'occasion de se reposer et de s'amuser. Pour certains, cependant, les bénéfices pourront être plus importants, c'est ce que nous révèle une étude parue dans la revue "Tourism management"...

travel therapy 2
travel therapy 2

La pandémie mondiale a fortement impacté le domaine du tourisme depuis 2 ans.  Des chercheurs de l’université Edith Cowan en Australie ont réalisé une étude publiée dans la revue “Tourism management” qui a révélé de nombreux bénéfices possibles liés au fait de voyager. Cette activité pourrait, d’après les résultats, également être considérée comme un traitement susceptible de soigner certains troubles de la santé mentale.

Pour arriver à cette conclusion, les organisateurs de l’étude (experts en marketing, tourisme et santé mentale) ont analysé l’impact des voyages  sur la santé mentale de personnes atteintes de démence d’après l’article “Thérapie par le voyage : un traitement vraiment efficace ?“.

Bien que le fait de voyager soit une source de stress pour certains (difficultés d’organisation, stress lié à un manque de repères), les voyages peuvent avoir des effets positifs pour tous, en stimulant tout d’abord l’ensemble de nos sens lors de la découverte d’un environnement inconnu.

De plus, si les voyageurs choisissent la marche comme moyen principal de découverte de leur lieu de vacances, cette activité physique accrue pourra leur permettre de se sentir “en meilleure forme” à la fin de leur séjour comme le souligne l’article “Travel therapy : comment les voyages contribuent à notre bonne santé mentale“.

Généralement, lors des vacances  d’été, les vacanciers passent également une plus grande partie de leur temps en extérieur que durant le reste de l’année, ce qui est bénéfique pour leurs apports en vitamine D et en sérotonine, connue pour être considérée comme “l’hormone du bien être”.

L’organisation des repas peut également s’avérer plus souple durant cette période, et permettre aux convives d’avoir plus d’échanges lors de ces temps. En plus d’une sociabilité plus importante, les chercheurs  ont également constaté que ces repas de types familiaux ont une influence positive sur le comportement alimentaire des patients atteints de démence selon l’article “travel therapy : pourquoi les voyagent contribuent à notre bonne santé mentale“.

Après ces 2 années de pandémie durant lesquelles il a été très difficile de voyager, c’est donc “le bon moment pour identifier la place du tourisme dans la santé publique, et pas seulement les touristes en bonne santé, mais les groupes vulnérables” pour le docteur  Wen, auteur principal de l’étude.

Alors, vous hésitez toujours à préparer votre valise ?

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.