L'art et les enfants

2/3 – Parler d’art

Petits astuces et recettes simples pour leurs parents

- temps de lecture approximatif de 4 minutes 4 min - Modifié le 01/08/2018 par Tori

Y-a-t-il une recette simple et rapide pour tous les enfants et à tous les âges ? Malheureusement non ! Cela dépend de leur profil : visuel, auditif/verbal, kinesthésique, de leur caractère et de leurs envies. A quel âge peut-on aller au musée ? Il n’y a pas d’âge. Chaque enfant à sa propre sensibilité et évolue à son rythme. Pour certains l’écrit, pour d’autres le son ou le mouvement vont retenir leur attention et ancrer des souvenirs dans leur mémoire. C’est pour cette raison que les propositions suivantes ne seront pas données pour une tranche d’âges précise.

Artothèque, BmL. Photo Didier Nicole

Il n’y a pas d’art pour les enfants…

 

… il y a de l’art et un dispositif adapté pour eux (œuvres à leur hauteur, présentation simple, carnet de jeux…)

Un centre d’art contemporain

En 2012, la Salle de Bain, centre d’Art Contemporain à Lyon, proposait « Tell the children » : une exposition d’Art Abstrait dédiée aux enfants. Toutes les œuvres, mettant en exergue formes et couleurs, étaient de petit format et accrochées à hauteur d’enfant.

« Cette exposition est à la fois une œuvre en soi, une installation et une carte blanche. Elle invite à retrouver ses yeux d’enfant et à désapprendre pour mieux (ré)apprendre à regarder l’Abstraction. ». (Francis Baudevin & Caroline Soyez-Petithomme, commissaires).

Une expostion d’histoire naturelle

« En route petit ours ! Mes histoires d’animaux » au musée Guimet, Muséum d’Histoire naturelle de Lyon en 2007 (aujourd’hui Musée des Confluences). Cette exposition, conçue et scénographiée pour les 3-6 ans, présentait des animaux naturalisés dont les enfants sont familiers. Destinée à un public non-lecteur ou lecteur débutant, cette exposition se déroulait comme un rêve, une balade dans un monde sans texte ni mot. Guidés par un petit ours, les jeunes visiteurs pénétraient dans un univers poétique, à chercher, à observer, à écouter… en douce compagnie.

Un voyage à New York

Si vous allez à New York, le MoMA est un lieu magique pour les grands comme pour les petits. Au 2e étage le bureau d’information pour les familles donne des conseils ainsi que des guides gratuits sur les activités familiales, les brochures sur la visite et le programme. Le MoMA Art Lab propose également des activités pratiques et interactives pour tous les visiteurs. Il est ouvert aux horaires du musée. Vous pouvez télécharger l’application MoMA et d’autres pour les enfants (la wifi est gatuite dans le musée, comme dans beaucoup de lieux à NY).

 

Le rêve ou le sens

 

« Je lève les yeux et je vois les étoiles, qui n’ont aucun sens… » Fernando Pessoa

Pourquoi tout devrait-il avoir un sens? une utilité ?

Est-ce si important (rassurant) ? Ne doit-on pas déjà transmettre l’envie, la curiosité et suggérer l’émerveillement ?

Mais découvrir, s’étonner, imaginer, cela n’est pas si simple !

Univers tout en sensations.
Exposition Wall Drawings, Icônes Urbaines MAC Lyon, 2017
Dans l’œuvre de KID KRÉOL & BOOGIE

Les enfants (et même les adultes) essayent très souvent de donner sens aux œuvres, d’autant plus si elles sont abstraites. S’il y a un aplat bleu, « on dirait un lac, la mer…. », une tache verte « c’est de l’herbe ! » Mais une œuvre abstraite est avant tout abstraite. Elle est touchante (ou pas) par ses couleurs, ses formes, l’occupation de l’espace, le mouvement ou la stabilité, l’opacité ou la transparence, l’équilibre ou le déséquilibre, la profondeur ou la légèreté….

L’enfant apprend à décrire avec un vocabulaire précis ce qu’il voit, ce qu’il ressent. La relation à l’œuvre s’instaure et se déploie par les émotions, mais aussi par le verbe et dans l’échange avec les autres.

Les lignes et les rythmes peuvent créer un univers dynamique, voire onirique. Invitons les enfants à se mouvoir et s’émouvoir devant les œuvres afin de les ressentir dans leur corps. Retirant tout élément figuratif, cherchons la matérialité du tableau. Les gestes, les matières (épaisseurs, densité…), les couleurs (vives et chaudes, ternes ou froides) sont autant de pistes de réflexions face à un travail répétitif et méticuleux, ou explosif et « désordonné ».

Sentir l’art
Exposition Anish KAPOOR. Couvent de la Tourette, 2016
Disrobe, 2013, Silicone et pigments

 

 

Que nous disent les enfants des productions artistiques ?

Avec quelle parole évoquent-ils le sensible (perceptions, imagination, mémoire, sensations, connaissances, etc.) ? Comment entendre cette parole d’enfant (des pensées originales ou détournées, des paroles parfois dites « hors propos ») ?

Nos enfants nous apprennent à voir autrement.

 

Manon, 10 ans, élève de l’école La Voie Lactée et future journaliste : « Pour l’art contemporain ce qui est bien c’est qu’on peut regarder de la manière que l’on veut. L’art est un tableau de plein de choses immenses même si le tableau est petit car c’est la manière de comment on le regarde qui change tout ! »

A travers les œuvres, le dialogue

 

« Les mots qui vont surgir savent de nous ces choses que nous ignorons d’eux. » René Char

Quelques fois les œuvres facilitent la parole et ouvrent le débat sur des sujets délicats : la sexualité, la violence, la mort, la maladie …

L’art, c’est aussi une ouverture sur le monde.

L’enfant n’évoque pas directement  ses angoisses, ses peurs, mais les aborde grâce aux œuvres. Ces dernières sont vectrices d’émotions et déclenchent des discussions qui expriment des malaises.

Cependant, comme le dit Gianni Colosimo dans la préface du livre « L’art contemporain raconté aux enfants », 2012 : « l’art n’a pas pour vocation d’éduquer et ne peut servir en aucun cas d’instrument pour produire des certitudes morales. » Il ne s’agit pas de provoquer le dialogue sous prétexte que l’art nous permettra de mieux communiquer. C’est naturellement et spontanément que l’enfant parlera devant l’œuvre s’il en sent la nécessité. En aucun cas nous devons nous imposer et ainsi devenir une espèce d’obstacle entre l’art et le spectateur.

VOIR AUSSI

L’art et les enfants  1/3-Regarder une œuvre avec ses enfants

L’art et les enfants 3/3 – Voir et expérimenter l’art

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *