Zoonose

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - par Maud C

Du pangolin à l’homme, du virus à la pandémie

Pangolin Namibie, Pixabay
Pangolin Namibie, Pixabay

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les zoonoses sont un groupe de maladies infectieuses qui se transmettent naturellement de l’animal à l’être humain, et vice-versa. Le plus grand risque de transmission se situe à l’interface entre l’homme et l’animal par une exposition directe ou indirecte à l’animal lui-même, aux produits qui en sont issus (par exemple la viande, le lait, les œufs, etc.) ou à son environnement. Les pathogènes en cause peuvent être des bactéries, des virus ou des parasites. L’OMS estime que 60% des maladies infectieuses humaines ont cette origine.

Ce terme regroupe des affections très variées, qui peuvent toucher le système digestif, le système respiratoire, le foie, le système nerveux et, dans certains cas, plusieurs organes à la fois. Hormis l’actuelle pandémie de Coronavirus, dont l’origine animale a été démontrée, on retrouve parmi ces maladies infectieuses la rage, la listériose, les salmonelloses, la maladie de Lyme, la maladie des griffes de chat, la tuberculose, le paludisme ou encore Ebola.

Quelle est la part de responsabilité de l’activité humaine dans l’émergence de ces maladies ? Dans un rapport de 2016, le Programme des Nations Unies pour l’environnement notait que leur apparition est souvent associée aux changements environnementaux et notamment à la modification de l’usage des sols due au changement climatique. Les causes principales sont la déforestation liée à l’agriculture, à l’élevage intensif et à l’urbanisation qui modifie l’équilibre entre les espèces. Le réchauffement climatique peut également conduire certains animaux vecteurs de maladie à s’établir là où ils ne vivaient pas avant.

Pour faire face à l’émergence des zoonoses, il faut donc s’attaquer à leur cause première, à savoir l’impact de l’Homme sur les écosystèmes. Cela implique une surveillance accrue de la santé humaine et de la faune afin d’établir des bases de référence, d’améliorer la compréhension et la préparation aux éventuelles épidémies, et d’informer le développement afin de minimiser les risques pour les êtres humains et la nature. C’est l’objectif de « Décennie des Nations unies pour la restauration des écosystèmes 2021-2030« , un plan établi au niveau mondial pour protéger la nature, afin que celle-ci puisse à son tour protéger l’humanité.

 

Pour aller plus loin :

-Les zoonoses, ces maladies transmissibles entre l’homme et l’animal/ dossier du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation qui regroupent toutes les informations relatives aux zoonoses et les recommandations pour prévenir les contaminations.

-Les coronavirus sont-ils inhérents à notre mode de vie actuel ? / Programme des Nations Unies pour l’environnement, 03/04/2016

-Passer du coq à l’homme / Emission La méthode scientifique, France culture, 03/02/2020

-Zoonose chez le rat/ Réponse du Guichet du savoir, 27/02/2020

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *