L’hyperpalabilité : ou l’envie de continuer à manger

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - par scorroyer

Quand on vous propose un buffet à volonté, certains aliments vont plus vous attirer. Pourquoi ?

Lorsque vous mangez, le système de récompense de votre cerveau est activé. Cependant, certains aliments, en fonction de leur texture, de leur goût, de leur composition (plus ou moins de graisses ou de fibres par exemple), vont pouvoir activer plus facilement que d’autres le système de récompense de votre cerveau. Il vous fera peut-être vous servir plus que nécessaire pour certains aliments. La palatabilité permet de saliver et de mastiquer les aliments. Elle aide donc à la digestion. Elle dépasse cependant le sentiment physiologique de faim.

En effet, elle est également liée au fait de manger pour le plaisir, ce que l’on appelle la faim hédonique.

Afin d’étudier ce concept de faim “hédonique”, et d’hyperpalatabilité, des chercheurs de l’Université du Kansas ont, en janvier 2021, placé de jeunes adultes devant un buffet, d’après l’article “Pourquoi certains aliments nous attirent plus que d’autres“. Ils ont alors étudié les aliments vers lesquels ils se sont dirigés le plus spontanément : riches en sucres et en sel, ou riches en gras et en sel.

A la suite de ce choix, ils ont constaté une prise de poids et de graisse pour les participants ayant préféré les aliments sucrés et salés. Cela n’est pas un hasard, car dès notre plus jeune âge, les marques alimentaires nous entraînent à consommer des aliments sucrés et transformés, afin de nous pousser à manger. En effet, aux Etats-Unis, 12% des aliments pour bébés sont considérés comme “hyper-palatables” par les chercheurs qui ont réalisé cette étude.

Attention donc à l’hyperpalatabilité !

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.