Aux pieds de la lettre

- temps de lecture approximatif de 10 minutes 10 min - Modifié le 17/06/2016 par FGrignoux

9782130557265TN.gif
9782130557265TN.gif
Foot ou littérature, faut-il choisir ? Dès le début du siècle dernier des écrivains (et non des moindres) se sont exprimés sur le ballon : « Le football est beaucoup plus que le roi des sports, c’est le roi des jeux » (Jean Giraudoux) ; « Le meilleur que je sais sur la morale et sur les obligations de l’homme, c’est au football que je le dois » (Albert Camus) ; « Qu’est-ce que ce jeu là ? démoniaque et divin » (Marguerite Duras). Pour Montherlant, le foot était le théâtre de célébrations lyriques ou épiques. Aujourd’hui, devenu universel, ses représentations imaginaires nourissent plus largement encore les oeuvres littéraires qui en abordent les aspects les plus divers : émotion, beauté du geste, ou excès…
GIF - 3.5 ko
éd. PUF

Un dictionnaire :

Dictionnaire passionné du football, par Franck EVRARD, PUF

Vertu privée et  » vice  » public, le football a trouvé dans la littérature un merveilleux terrain de jeu et d’expression pour lier le geste à la parole, restituer la dramaturgie d’un match, transcrire l’intensité d’une action ou d’une passe décisive.

Deux anthologies :

Plumes et crampons, par Patrice DELBOURG et Benoît HEIMERMANN, La Table ronde

GIF - 8.7 ko
Plumes et crampons

Cette anthologie réunit des textes d’auteurs allant d’Homère à Desproges, en passant par Giraudoux, Eco ou Pasolini. Fragments de romans, de pièces de théâtre, d’essais, de poèmes font la part belle aux experts et aux passionnés de foot comme aux dilettantes, iconoclastes ou rêveurs d’enfance…

Pleine Lucarne, textes recueillis par Lionel BOURG, Cadex

Lionel Bourg a demandé à une quinzaine d’auteurs de traiter du foot sans retenue et sans concession. Comme prévu, le résultat est assez ébouriffant.

JPEG - 4.8 ko
Pleine lucarne

[actu]Des romans[actu] :

Zidane et moi, par Philippe DUBATH, Aire

- Par ce récit très personnel, sous-titré « Lettre d’un footballeur à sa femme », et d’une grande sensibilité, l’auteur raconte comment le ballon rond peut aider à vivre en permettant de soigner les plus profondes blessures intimes. S’il est un livre susceptible de réconcilier littéraires et footeux, c’est bien celui-là.

Jouer juste, par François BEGAUDEAU, Verticales

- Entraîneur atypique d’une équipe de football, le narrateur, entre la deuxième mi-temps et les prolongations d’un match, s’adresse à ses joueurs, les exhorte à jouer juste. Mais dans son discours vient lentement s’immiscer un monologue intérieur, le récit de son histoire avec Julie. Au fur et à mesure, se profile une irréversible théorie de la défaite.

Onze au Maracaña, par Edilberto COUTINHO, Serpent à plumes

GIF - 4.5 ko
Maracaña

- Le Maracanã, c’est le plus grand stade du monde, 220 000 places au cœur de Rio, l’emblème de la passion d’une nation toute entière. Le football : folie collective, « opium du peuple » ? onze nouvelles démontent, avec la rapidité et la fougue d’un match, les mécanismes qui, chaque dimanche, attirent dans les stades d’Amérique latine des millions de fans.

GIF - 6.6 ko
Hooligan

Football factory, par John KING, Seuil

- A chaque match, Tom et sa bande vont défendre les couleurs de Chelsea. Victoire, défaite, peu importe, c’est toujours le même scénario : bières, baston avec les supporters des clubs rivaux et castagne avec les flics. John King les montre tels qu’ils sont. Un récit réaliste, cru et dérangeant.

Le vainqueur de coupe, par Rachid BOUDJEDRA, Gallimard

- En mai 1957, au stade de Colombes se joue la finale de la coupe de France. Dans les tribunes, se joue un autre match : un spectateur doit en éliminer un autre. Au carnage de la guerre d’Algérie répond le défi de l’Organisation révolutionnaire…

[actu]Des recueils de poésie[actu] :

La surface de réparation et Talonnades, par François de CORNIERE, Castor astral

- « Didi passe à Vava. Vava passe à Didi. Didi passe à Pépé. Pépé passe à Pelé. Vava. Didi. Pépé. Pelé. Le poste est sur le buffet. Dans la cour le portail est fermé. Gilmar (était-ce bien Gilmar ?) est dans les buts. Contre le mur. Je shoote. Je shoote. La balle revient toujours. » Poème extrait de Talonnades par François de Cornière.

- Entre poésie et peinture : voici un échange épistolaire entre René Char et Nicolas de Staël cité par Patrice Delbourg et Benoit Heimermann dans leur anthologie : « Ton tableau a l’odeur d’un bouquet d’étoiles de chaleur. Tout s’y passe dedans comme le coeur et l’exigence » écrit René Char à propos de la toile « Parc des Princes ». Le peintre lui répond :« Quand tu reviendras, on ira voir des matches ensemble. C’est absolument merveilleux… Entre ciel et terre sur l’herbe rouge ou bleue une tonne de muscles voltige en plein oubli de soi avec toute la présence que cela requiert en toute invraisemblance. Quelle joie ! »

JPEG - 4.2 ko
Nicolas de Staël

[actu]Des pièces de théâtre[actu] :

Football et autres réflexions : comédie tragique, par Christian RULLIER, Ed. Théâtrales.

- Cette pièce en plusieurs tableaux s’en prend au foot et à ses « pantins ».

Ode à Canto, par Gérard GELAS, J. Brémont.

- Quand Eric Cantona rencontre Antonin Artaud… (ça vaut bien le dialogue Marguerite Duras – Michel Platini)

JPEG - 4.3 ko
Canto par G. Gelas

[actu]Des bandes dessinées[actu] :


Carton jaune !, par Didier DAENINCKX et Asaf HANUKA, EP

- Coupe du Monde 1938 : avec l’équipe de France, Jacques Benzara passe de la misère des rues de Tunis à la gloire. Mais son ascension sportive et sentimentale est menacée par le contexte politique international…


Captain Tsubasa , par TAKAHASHI Yoichi, J’ai lu.

- Cette manga (comme il se doit en multiples épisodes) suit le parcours d’un gamin dont le rêve est de devenir footballeur international.

Le crépuscule des ballons de foot, par Laurent DANDOY, Pour Soi

- L’auteur nous invite à une plongée dans son enfance. Comme s’il rejouait le match du passé, il court derrière ses souvenirs comme l’enfant derrière ou après le ballon.

Hors-jeu, par Enki BILAL et Patrick CAUVIN, Autrement

GIF - 5 ko
E. Bilal

- Quand les instances dirigeantes décident un jour de supprimer le ballon, le football n’est plus vraiment ce qu’il était… Un classique bilalien.

[actu]Des revues littéraires[actu] :

GIF - 3.8 ko
Spécial Coupe 2006

Inculte, n° 10, 2006

- Spécial Coupe du Monde 2006. la revue littéraire et philosophique consacre un hors série spécial Coupe du monde en imaginant qu’elle a déjà eu lieu. Une équipe de spécialistes analyse les résultats, revient sur les faits marquants de la compétition, et vous fait revivre ses meilleurs moments, ses surprises, ses joies et ses déceptions. Au-delà de son prétexte ludique, ce livre constitue un vrai roman d’anticipation collectif, mêlant textes de fond, fictions et témoignages.

Contre-Vox, n°5, 1998 :

- Football et littérature. Du vice privé… aux vertus d’écriture.

[*Pour aller au-delà*] :

Vingtième siècle : revue d’histoire, avril-juin 1990.

- Le football, sport du siècle.

Autrement, n°80, mai 1986 ;

- L’amour foot : qu’est-ce qui fait d’un enfant un gladiateur à crampons ? Que se passe-t-il dans le secret des vestiaires pendant la mi-temps ?

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *