logo-article

Angels & Queens, Pt. 1

Gabriels

Nouveau trio de soul gospel américain : puissant et flamboyant

Gabriels est le groupe dont le monde de la soul music parle depuis quelques mois. Deux EP publiés et cet album qui semble faire partie d’un ensemble : Angels & Queens, Part 1. Ce qui provoque l’intérêt et l’attrait pour ce nouvel opus, c’est avant tout la voix de Jacob Lusk. Une voix formée dans les églises américaines et entrainée à chanter du gospel et donc porteuse d’une précision et d’une puissance propre à honorer Dieu. Une voix que l’on pourrait situer entre Ceelo Green et Nina Simone. Mais dans laquelle on peut entendre aussi l’influence du parcours professionnel de son auteur comme choriste dans le milieu de la pop/R&B en tant qu’accompagnateur de Diana Ross, Beck, St. Vincent, Gladys Knight…

L’autre attrait est l’étrange tension créé par les arrangements derrière la magnifique voix du chanteur. Habituellement le genre neo-soul cultive des accompagnements évidents et luxuriants afin de mettre en avant la partie vocale. Mais pour les Gabriels les orchestrations pleines de coupures, de rebondissements et de ralentissements semblent plutôt vouloir augmenter un trouble, comme une bande originale de film. Cet environnement quasi cinématographique amène ainsi la musique dans une autre dimension plus large, plus forte… et donc plus loin… Fermement ancrés dans l’histoire afro-américaine, ce majestueux mélange de R&B, de soul et de gospel reste toutefois parfaitement contemporain.

Secondé par le producteur de Kendrick Lamar, le trio Gabriels propose ainsi un magnifique premier album qui transcende efficacement le genre neo soul et semble montrer une nouvelle direction. Attendons la suite…

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.