Rémi DE CHIARA

Post-carbone

la géologie poétique

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - Modifié le 04/08/2020 par Tori

"Mon travail est lié depuis plusieurs années à la géologie : les phénomènes étudiés par cette discipline, son histoire, les éléments de compréhension et d'analyse qu'elle produit sur la matière (sa formation, ses qualités, ses agencements). Toutes ces caractéristiques sont en jeu dans ma production. Le concept d'Anthropocène et les problématiques qui en découlent, sont des éléments moteurs de ma pratique." Rémi De Chiara

Rémi DE CHIARA. Post-Carbone, lithographie, 29,7 x 40 cm, edition URDLA, collection BmL © URDLA et Rémi De Chiara

Rémi De Chiara, artiste lyonnais, né en 1987 à Annemasse propose un travail sur l’impact et les traces de l’homme laissées sur les sols depuis la révolution industrielle. Son propos traite de la géologie et plus précisément de l’anthropocène. Les accumulations, strates, soulèvements, accidents de la terre ou de la roche convoquent notre récit onirique. Remi De Chiara utilise toutes sortes de matériaux (plaques de plâtre, charbon, terre…) pour des créations polymorphes (sculptures, dessins, vidéos, installations…) Entre les plis, le rêve : le spectateur contemple les traits, les nuances de gris, la densité de la matière  et se plonge dans ses propres interprétations.

Post-carbone, série de 5 lithographies réalisées en 2016 lors de la résidence de Rémi De Chiara à l’URDLA

C’est dans le terrain autour du Centre international de l’estampe (URDLA, Villeurbanne), que Rémi De Chiara cherche, découvre, expérimente et dessine, interprète, gratte, décalque les bavures, les cicatrices, les rides du sol marquées par l’homme.

Il travaille actuellement sur une nouvelle série Réitération(s). Cette fois, il épluche des documents scientifiques afin de donner naissance à des dessins qui traitent de l’infiniment grand, l’infiniment petit ou encore l’infiniment loin. Une respiration, une concentration de la matière toujours au coeur de ses recherches dans ses derniers dessins.

Si vous n’avez pas vu (ou si vous avez aimé!) la dernière exposition à la MAC de Pérouges “Ne serai pas là”, je vous invite à découvrir la série Post-Carbone à l’artothèque de la Bibliothèque de Lyon.

Tags

:

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *