Un art peut en cacher un autre

Musiques en bandes dessinées

- temps de lecture approximatif de 5 minutes 5 min - par Civodul

Nous vous proposons une petite sélection de livres issue de nos collections, pour découvrir musique et musiciens par la bande.

Ouvrages généraux

 

Pour être plus précis, essentiellement de la musique savante occidentale, dite « classique », de l’âge de pierre à nos jours, rien que ça. Volume forcément touffu donc, une immense rubrique à brac instructive.  Quoiqu’il conserve son charme le dessin peut paraître aujourd’hui un peu daté (réédition 1984). Un ouvrage de référence, ludique et pédagogique.

 

 

Un graphisme classique mais efficace en noir et blanc pour une série de portraits originaux : Moondog, le percussionniste viking,  Daniel Johnston l’artiste-peintre-songwriter génial,  Ima Sumac la Castafiore Inca  … [en prime discographies détaillées des artistes cités]

 

Musique classique

La vie tellement merveilleuse et pas facile de la diva, racontée par elle-même, récit assaisonné de grains de sel – ou poivre – de quelques protagonistes contemporains : son prof de chant, ses collègues musiciens, divers maris et amants. Roman graphique en noir et blanc colorisé, en forme de tragédie grecque.

 

 

 

 

  • Ravel : un imaginaire musical / scénario Karol Beffa, Guillaume Métayer ; dessin Aleksi Cavaillez                                  

Raconté par Ravel en forme de confidences à son ami/élève Roland-Manuel par Karol Beffa.  Dessin élégant et propos instructif.

 

 

Chanson française

 

On connait l’humour dévastateur d’un caricaturiste surdoué qui a servi et sévi à Charlie Hebdo. Le trait est acéré mais la flèche venimeuse pas forcément gratuitement méchante, chaque chant-eur / euse hexagonal(e) en prend pour son grade et ça fait des bulles, avec quelques têtes de turc en guest stars (ah le nombril de Vincent Delerm  …). Un dessin fouillé, riche et talentueux, on imagine que certains portraits ont du faire grincer plus d’un dentier. Certes déjà un peu daté aujourd’hui mais impérissable. (A noter le produit dérivé : « j’aime vraiment pas la chanson française »), également digne d’intérêt.

 

L’histoire de Fréhel (1891-1951), pionnière de la chanson réaliste et figure incontournable de la Belle Epoque et des Années folles. Un dessin rétro, tout en rondeur et en douceur avec de beaux effets d’aquarelle.

 

Musiques afro-américaines

 

Portrait d’un des maîtres fondateurs du swing, pianiste et leader d’un fameux et rutilant big band. Accompagné de 2 cd de tubes classés par ordre chronologique.

La collection BD Jazz est riche. Egalement disponibles : Thelonious Monk, Dizzie Gillespie, Erroll Garner, Charlie Christian, Louis Jordan … et d’autres

 

 

Consacré [hors jazz] aux musiques populaires d’Amérique de 1945 à 2015, du blues à Beyoncé. S’y dessine le récit de l’émancipation lente et toujours inachevée d’un peuple, de la ségrégation à Obama. Présenté sous forme d’une série de vignettes didactiques mais passionnantes.  Ouvrage historique et  chronologique par année. Erudit quoiqu’abordable

 

 

 

Arbre généalogique en quatre volumes (1970s- 1981 ; 1981-1983 ; 1883-1984 ; 1984-1985). Série initialement publiée sur le site Boing Boing en 2012 puis en album aux éditions Fantagraphics. Elle raconte l’histoire de la culture hip-hop américaine et a remporté en 2015 le Eisner Award du meilleur travail inspiré de la réalité. Graphisme attachant, coloré aux tons chauds à l’aspect un peu sépia – ouvrage spécialisé qui va loin dans le détail : pour les fans du genre.

 

Biographie à plusieurs voix,  mêlant pages de plein texte sérieusement documentées et planches de BD. Les nombreuses contributions apportent des éclairages différents et une grande diversité de beaux styles graphiques. Une volonté de simplicité et de lisibilité appréciable pour une magnifique réalisation, fouillée et – en dépit d’un évident parti pris un brin hagiographique – absolument passionnante.

 

Musiques électroniques

Evolution des musiques électroniques à travers la vie du DJ Laurent Garnier, pionnier de la techno. L’illustration est à l’image des nuits enfiévrées : couleurs psychédéliques et impressions stroboscopiques.

 

 

Rock

Auteur de bande dessinée  et musicien compositeur américain né en 1943, Robert Crumb est l’une des figures de proue du « comix underground » d’inspiration libertaire, bande dessinée alternative plutôt destinée aux jeunes adultes qu’aux enfants, depuis la fin des années 60.  Cette rétrospective rassemble  des extraits de bd proprement dite (au style immédiatement reconnaissable) et de dessins humoristiques, on y croise entre autres figures Janis Joplin, Frank Zappa.

 

 

Comment identifier tous ces genres métalloïdes et métalleux : groove, thrash, satanique et tutti quanti. Les définitions des sub- et sub-subdivisions sont très claires, on était limite un peu perdu mais ouf on s’y retrouve enfin : ne disez plus « le »  heavy métal, dites « les métaux lourds« .

 

 

Dans Haddon Hall, vieille demeure de la banlieue londonienne on assiste aux premiers débuts de David B. Depuis  l’alunissage d’Apollo en 69 avec Space oddity  au succès énorme de Ziggy Stardust en 1972, la genèse d’un mythe. Une mise en page et un dessin astucieusement  foutraques mais efficaces, BD bizarrement colorée et ponctuée des dialogues savoureusement humoristiques.

.

 

 

 

Liste complète des BD ayant pour sujet la musique dans les collections de la B.M. de Lyon

 

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

One thought on “Musiques en bandes dessinées”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *