logo-article

L’enfant de l’oeuf

Amin Zaoui

Alger, un homme, son chien, trois langues, beaucoup de femmes et des milliers de points d'exclamation : voilà autant de bonnes raisons de vous plonger dans le nouveau roman d'Amin Zaoui !!

L’enfant de l’oeuf est un roman à deux voix : celle d’Harys, le chien, et de Moul, son maître.

Harys, petit caniche au caractère prononcé, né du côté de la plaine de Mitidja, aime son maître Moul, sa vétérinaire Zouzou, sa voisine syrienne Lara, et par dessus tout, le chocolat noir sénégalais et le poulet rôti acheté à la rôtisserie du Roi des coqs. Son activité préférée ? Ses besoins matinaux sur les quotidiens français et arabes, où il tapisse les photos des unes des journaux de son urine couleur de thé. Plus tard, il sera le PDG de la communauté des chiens du paradis d’Allah !

Moul, quarante-six ans, est dans la troisième et dernière tranche de la vie d’un homme : celle où on adopte un chien (ou un cheval) contre l’ennui et où l’on attend une femme qui ne reviendra pas. Autour de lui pourtant, tellement de femmes ! Le vin rouge et les livres lui font oublier le temps qui passe, l’écriture se réconcilier avec un monde qui le dépasse.

Derrière ces deux portraits, on découvre celui de l’Algérie, coincée entre deux langues, deux religions, et tellement de conflits alentours. Le portrait, aussi, d’un quotidien à la dérive, entre souvenirs, mélancolie, désirs et nostalgie. Et pourtant, derrière cette légère amertume, quel humour, quelle liberté de ton !

Un petit bijou de roman, volontairement provoc et profondément hors norme : La vie sans filtre (une vie de chien) !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *