logo-article

Elle regarde passer les gens

Anne-James Chaton

Le singulier des plurielles selon Chaton

Comme il avait littéralement vidé les poches de tel ou tel afin d’en tracer littérairement le portrait expérimental, Anne-James Chaton réalise avec Elle regarde passer les gens un portrait en creux du XXe siècle grâce aux treize célébrités choisies.

Treize femmes proclamées icônes par la voix neutre et l’écriture sèche du poète sonore Anne-James Chaton . Treize vies-événements, tour à tour factuelles et sensibles, entre mémoire et imaginaire. Une écriture répétitive composée uniquement de phrases courtes qui commencent invariablement par Elle.

Elle est Virginia. Elle est Isadora. Elle est Camille. Elle traverse l’époque. Elle est portion d’Histoire. Bien au-delà d’un tic littéraire, la scansion est ici force motrice à fort pouvoir évocateur. Poétique, immersif et fascinant.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *