La technique du mois

Le watsu

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - Modifié le 22/06/2016 par Sabine Bachut

Savez-vous ce qu'est le watsu ? Contraction de "water" et de "shiatsu", une nouvelle technique à base de piscine, de mouvements et de pressions sur des points méridiens

Le watsu
Le watsu

Pour imaginer cette technique, il vous faut : une piscine d’eau chaude, un kinésithérapeute et une personne stressée.

Le thérapeute allonge le patient en position de planche et laisse flotter. Ensuite, debout dans la piscine, il soutient la personne au niveau du dos et des jambes. Les yeux clos, les oreilles immergées mais le visage reste au sec et les jambes soutenues par des flotteurs, le pratiquant se retrouve vite dans une bulle de bien-être. Seul bruit audible : le battement de son cœur. Pour la suite, le thérapeute mobilise chaque partie du corps par des mouvements très doux et très lents, sans jamais forcer, et étire les différents membres du patient. Cela génère une relaxation profonde bercé par le doux mouvement de l’eau qui caresse et masse la peau. Les doigts du kinésithérapeute effectuent alors des pressions au niveau des méridiens d’acupuncture pour renforcer la détente. À la manière d’une danse aquatique libérant un à un des blocages pour aider à retrouver une amplitude de mouvement, disparue pour cause de douleur et de mauvaise posture.

Découvrez le témoignage de Valérie Péronnet, journaliste à Psychologie magazine pour vous faire une idée plus précise.

Le watsu est une invention de l’Américain Harold Dull, dont vous pouvez lire une interview sur le site de Paris Match.

Elle connaît un grand succès aux États-Unis, en Allemagne et en Suisse mais semble difficilement s’implanter en France. Les raisons ? Trouver une piscine au calme, chauffée à 35°C et payer entre 80€ et 100€… Beaucoup de paramètres à réunir pour être relaxé dans de bonnes conditions !

Où pratiquer ? Pour obtenir les adresses des praticiens certifiés : watsu-france.org

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *