Label lyonnais

S.K. records : chronique d’une mort annoncée

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - par Alfons Col

L’un des labels des plus mythiques de l’underground lyonnais ferme ses portes et s’offre des funérailles grandioses à la rentrée.

Juin 2022. C’est au détour de l’excellent podcast de radio Nova « le Réservoir » qu’on apprend avec stupéfaction la fermeture du label lyonnais S.K. records ! Antoine Boj qui sillonne les rues de l’agglomération lyonnaise pour rencontrer tous ses acteurs musicaux, interviewe alors Nico Poisson, fondateur du label mythique de noise-rock et autre rock expérimental. Fondé à la fin des années 1990 à Villeurbanne, le label se concentre d’abord sur les projets musicaux de son fondateur, à savoir le trio Ned (on vous en parlait ici).

Et rapidement c’est  les potes lyonnais de Doppler, Kabu ki buddah ou autres Bananas at the audience qui vont grossir le catalogue et petit à petit poser Lyon sur la carte de la Noise hexagonale. On compte plus d’une vingtaine de groupes lyonnais qui gravitent autour de l’épicerie familiale S.K. dont les membres se stimulent pour monter des projets parallèles allant du hardcore à la drone, du post rock au psyché. Pour vous rendre compte à la fois de l’éclectisme du label et de son audace musicale, voici une petite playlist concoctée par nos soins.

Bien implanté dans l’underground lyonnais, puisque le label est à l’origine de l’aventure Grrrnd Zero en 2004, ses nouvelles formations peuvent compter sur la multiplication des lieux de l’agglomération lyonnaise qui défendent le rock indé : Trokson, Triperie, Capucins ou autre Farmer.

Après les groupes the Rubiks (math-punk) et Total Eclipse (psyché) Nico Poisson monte un projet plus personnel. Avec Sathönay il s’attelle au maniement d’une nouvelle arme sonique : le saz électrique ! Le trio (saz, violoncelle, batterie) bluffera tout le monde et leur album « Lost at home » (2017) reste un des bijou du label.

le label qui a produit quelques 70 disques en 25 ans se suicidera lors d’une “Explosion Maximum” du 9 au 11 septembre prochain.

Découvrir le label sur bandcamp et dans notre fonds “Mémoire des musiques lyonnaises“.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.