Album à redécouvrir

The Harrow & the Harvest/Gillian WELCH (2011)

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - Modifié le 30/12/2023 par Eric

Guitares et voix entremêlées pour un album de Bluegrass : simple et beau

Harrow-and-the-harvest-Gillian Welch
Harrow-and-the-harvest-Gillian Welch

Depuis ses débuts les critiques américains reprochent à Gillian Welch de chanter une musique attachée à un territoire dont elle n’est pas issue. Certains doutent ainsi de ses intentions, voire de son honnêteté. Ils lui reprochent de s’approprier une culture qu’elle ne pourrait pas comprendre. Comment la fille de la bourgeoisie new-yorkaise, habitante de Los Angeles et passée par une des plus grandes universités de la côte Est pourrait-elle interpréter une musique associée aux Appalaches rurales du début du XXe siècle. Puis au fil des parutions des albums – tous magnifiques – les critiques se sont tues.

“The way it will be” – Gillian WELCH – 5:37

Pour ce cinquième album, paru en 2011, Gillian Welch est toujours accompagné du guitariste et chanteur David Rawlings. Un partenariat né à la Berklee School of Music de Boston, et qui n’a cessé de s’affiner. Les voix et les notes de guitare acoustiques s’entremêlent subtilement. Parfois apparaissent des notes de banjo, d’harmonica ou des claquements de main. Mais toujours une orchestration a minima qui magnifie la voix de Gillian Welch, et créer une atmosphère intime et intense. Leur musique prend toujours ses racines dans la tradition Bluegrass. Et cela aurait pu être enregistré il y a plusieurs décennies : ils parlent de pain de maïs, de corbeaux et de whisky… Mais cela reste très actuel et particulièrement touchant.

“The Way the Whole Thing Ends” – Gillian WELCH – 6:11

Ici encore Gillian Welch vit et respire ces chansons. Mais un des grands attraits de l’album tient au jeu mélodique et subtil de David Rawlings. Il parvient toujours à surprendre par la justesse et l’originalité de son interpétation.  Au final une musique langoureuse, mélancolique et lyrique ou la voix chavirante d’émotion de Welch et la guitare magnifique de Rawlings s’accordent parfaitement.

Certains sont lumineux et légers. Et d’autres moins. Ces deux la font partie de cette dernière catégorie et c’est heureux.

“The way it goes” – Gillian WELCH – 4:02

The Harrow & The Harvest dans notre catalogue

Partager cet article