à redécouvrir

Joy Zipper “American Whip” (2003)

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - par Luke Warm

Joy Zipper est un duo américain originaire de Long Island composé par le couple Tabitha Tindale et Vincent Cafiso. Ils sortent un premier album en 2000 alors que chacun a déjà une belle expérience dans leurs groupes respectifs depuis leur jeune adolescence. Enregistré avec peu de moyens sur un 8 pistes, cet album les fait remarquer par la critique et le public.

American Whip
American Whip

Enregistré quasiment dans la foulée du premier, American Whip ne sortira finalement qu’en 2003 à cause de difficultés de labels. Ce deuxième album est un exemple d’indie pop piochant aussi bien dans la pop sixities que dans le shoegaze des années 90. Ce mariage de la puissance et de la légèreté donne une pop rêveuse et mélodique où les guitares vrombissantes et saturées (“Baby You Should Know“, “Ron“) alternent avec des arrangements de cordes, de cuivres, des harmonies vocales (“33X“, “Dosed and Became Invisible“) ou une approche plus acoustique (“Valley Stream“).

Si le premier album était plutôt lo-fi, sur American Whip, Joy Zipper bénéficie dans le son de l’apport de deux fans célèbres du groupe, David Holmes et Kevin Shields (My Bloody Valentine), mais aussi de la présence de musiciens tels que Mick Cooke (Belle & Sebastian), Joey Waronker (Beck, REM, Atoms for Peace,…) ou Guy Fixsen (Laika).

Voir dans le catalogue

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.