Une littérature bien documentée

- temps de lecture approximatif de 3 minutes 3 min - par Yôzô-san

En nous plongeant dans l’intimité de l’écrivain ou de son processus créatif, en nous embarquant avec lui sur les sentiers de son enfance ou sur ceux de son engagement, le cinéma documentaire agit comme une autre porte d’entrée vers la littérature. Il nous montre l’homme qui se cache derrière l’œuvre, démythifie l’écrivain pour le rendre accessible, quasi tangible. Mais, comble du paradoxe, sous la houlette de certains documentaristes ce sont de véritables œuvres d’art parlant d’artistes que l’on obtient.

Billets cinéma
Billets cinéma

Se déroule en ce moment même un Mois du Film Documentaire un peu particulier du fait de l’épidémie de Covid qui nous frappe. Les projections prévues partout en France sont annulées au désespoir des amateurs de genre cinématographique.

Cette année, le festival faisait la part belle à la BD avec des films retraçant les œuvres de François Bourgeon, Jack Kirby, Etienne Davodeau, Loisel ou même Hugo Pratt pour n’en citer que quelques uns. Et la littérature n’était pas en reste avec des œuvres consacrées à Maurice Genevoix, JRR Tolkien, Maryse Condé ou encore André Breton.

Si une édition en ligne du festival a été mise en place en recourant aux plateformes de VOD (Video à la demande) que sont Tënk (disponible pour nos abonnés) ou La Toile, nous vous proposons deux autres sites vous permettant d’étancher gratuitement votre soif de documentaires littéraires et pourquoi pas de vous faire votre propre Mois du Film Documentaire depuis chez vous.

 

Les Docus

Les Docus est un site qui s’est donné pour mission de regrouper le plus grand nombre de documentaires présents sur les différentes plateformes web que sont Youtube, Vimeo ou Daily motion. Vous y trouverez ainsi des films sur quasiment tous les sujets disponibles en streaming.

Fonctionnant comme un agrégateur de liens, il va sans dire que le catalogue des Docus est pour le moins foisonnant. Un site comme celui-ci permet notamment de remettre la main sur des documentaires très intéressant diffusés il y a de cela quelques années et pas toujours facile à retrouver comme l’excellant À la recherche du Hobbit consacré aux origines de la Terre du Milieu développée par Tolkien.

Jules Verne, Dan Fante, Agatha Christie, Alain Fournier, Sade, Steinbeck ou JK Rowling… le nombre de documentaire consacrés à la littérature est conséquent, avec un petit bémol cependant : la qualité des films est parfois très inégale avec un catalogue au sein duquel se côtoient des films indépendants parfois très pointus, des documentaires de BFMtv ou des chroniques de 15 minutes issues de diverses émissions télévisuelles.

 

Arte

Sans conteste, Arte reste en France l’un des grands promoteurs d’un cinéma documentaire de qualité en mettant ses documentaires à disposition de tous sur son site web après leur diffusion sur les ondes. Jusqu’en février la chaîne propose ainsi des films qui surfent sur l’actualité littéraire avec par exemple George Orwell, Aldous Huxley : « 1984 » ou « Le meilleur des mondes » ? qui met en parallèle deux visions radicalement opposées de l’avenir à un moment où l’on s’interroge tous sur le monde d’après, ou encore un très bon documentaire consacré à Margaret Atwood la romancière à qui l’on doit entre-autres La Servante écarlate.

En outre, la chaîne a travaillé cette année autour de la thématique des grands romans du scandale (Toni Morrison, Salman Rushdie, Colette ou Duras pour n’en citer que quelques un) pour mieux cerner l’impact sociétal que peut avoir un auteur, et de la littérature Canadienne (mise à l’honneur lors de la Foire du Livre de Francfort cette année) en s’intéressant plus particulièrement à son lien avec la nature.

 

Encore une façon d’occuper intelligemment nos longues soirées d’hiver !

 

Et pour aller plus loin, quelques-unes des pépites de notre catalogue à emprunter :

 Vie et mort des langues par Paule Zajdermann

Marguerite Duras par Jean-Luc Leridon et Bernard Pivot

Des voix dans le chœur : éloge des traducteurs par Henry Colomer

Salman Rushdie, la mort aux trousses par William Karel

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *