logo-article

Down underground : LP’s 2009/2014

The Limiñanas

Ignorés en France mais cultes outre-Atlantique, The Limiñanas est un duo de rock garage domicilié dans les environs de Perpignan. C'est Lionel et sa compagne Marie Limiñana qui décident en 2009 de bricoler ce projet reflétant leurs aspirations pop et cinéma des 60's.

Miracle d’Internet, le multi-instrumentiste fondateur se voit repéré par des labels US (dont le très respectable Trouble in Mind) qui éditent les trois premiers albums du duo “The Liminanas”, “Crystal anis” et “Costa Blanca“. En 2015, à la faveur d’un disque enregistré avec Pascal Comelade et d’une série d’article dans la presse nationale, The Limiñanas accèdent enfin à une pleine reconnaissance dans leur propre pays. Leur nouveau label français Because Music publie donc l’intégrale des enregistrements du groupe de 2009 à 2014, un double album augmenté de singles et raretés inédites en France.

Auteur de presque toutes ses chansons enregistrées à la maison en mode “do it yourself”, le duo des Pyrénées-Orientales tricote des tubes pop ou garage habillés de guitares fuzz ou trémolo, orgue, et mélodica. Madame martèle ses rythmes hypnotiques tout en vocalisant et monsieur tricote d’ingénieuses lignes de basse parfaitement entêtantes. Peu confiants dans leur capacités vocales, ils laissent la place à de nombreux invités qui alternent le français et l’anglais, voire l’italien. Le groupe fusionne ses obsessions françaises (Dutronc et Gainsbourg) avec ses marottes américaines (le Velvet Underground, les Cramps). Entre noirceur et humour décalé, The Limiñanas usinent des hits terriblement addictifs : Je ne suis pas très drogue, Longanisse, Votre côté yéyé m’emmerde… Ils savent aussi varier les plaisirs en s’aventurant vers la ballade macabre ou mélancolique (Je suis une go-go girl, La mélancolie), les chemins psyché, folk, ou orientalisant (Tigre du Bengale, Je me souviens comme si j’y étais, La Mercedes…, Liverpool).

Richement illustré en photos noir et blanc et affiches de concert, ce double album est une salutaire séance de rattrapage pour découvrir cette musique référencée, drôle, élégante et sexy, génialement produite par un groupe français que nombre de rockeurs anglo-saxons vénèrent (Anton Newcombe, Franz Ferdinand, Primal Scream, Bauhaus…).

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.