logo-article

République sourde

Ilya Kaminsky

La république sourde est un puissant récit poétique qui nous confronte à notre silence ébahi face aux atrocités du monde, et qui résonne particulièrement avec l’actualité, le poète étant originaire d’ex-URSS, natif d’Odessa en Ukraine.

Construit en deux actes, le récit nous plonge dans le village de Vasenka, occupé par des soldats qui font régner la peur, et suite au meurtre d’un jeune homme par l’un deux, toute la ville devient sourde. Face à l’oppression, une résistance se forme par le moyen d’une langue des signes inventée par les habitants.

À travers l’histoire de trois personnages Sonya, Alfonso et Maman Galya, Ilya Kaminsky dresse un portrait d’un monde ambivalent à l’image du notre, où se confondent l’espoir, l’amour, la beauté avec une violence terrifiante, et une indifférence latente toute aussi néfaste.

De belles illustrations de mains recréant la langue des signes inventée par les habitants viennent compléter ce texte hybride au croisement de plusieurs genres littéraires (roman, théâtre, poésie).

Un recueil d’une exigence rare, qui questionne notre société, nos petites lâchetés individuelles et le silence, d’une manière allégorique tout à fait percutante.

Nous vivions heureux pendant la guerre

Et quand ils ont bombardé la maison des autres, nous

 

avons protesté

mais pas assez, nous nous sommes opposés mais pas

assez.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.