Santé en voyage : conseils pratiques

- temps de lecture approximatif de 6 minutes 6 min - Modifié le 20/07/2017 par Cécile CXR

A l’autre bout du monde ou en Europe, ne laissez pas votre santé gâcher votre voyage. Formalités d'avant départ, conseils pendant le trajet et recommandations une fois votre destination atteinte, retrouvez notre check-list.

Voyageur, Valise
Voyageur, Valise

Les valises sont bientôt bouclées pour un voyage estival ?
Nous vous proposons quelques conseils pratiques pour que vos vacances restent un plaisir et que l’aventure ne vire pas au cauchemar

Avant de partir :

Pensez à vous renseigner sur les spécificités de votre séjour : le risque d’accident sera plus grand si vous devez supporter des épreuves inhabituelles, inadaptées à votre résistance physique et mentale.  Est-ce bien raisonnable de se lancer dans un trek au Népal en solitaire  si  l’on est un citadin hyper sédentaire ? Ou dans une croisière en catamaran si l’on a le mal de mer même en pédalo ?  Soyez lucide sur l’étendue de vos capacités réelles et des difficultés qui peuvent vous attendre !

Pédalo

Renseignez vous sur le contexte médical du pays d’arrivée, les possibilités de couverture par votre assurance et les modalités de rapatriement éventuel. Dans certains pays, les frais médicaux coûtent très cher. Il est donc recommandé de souscrire contrat d’assistance ou d’assurance.

Une application utile : Métis délivre des conseils médicaux aux voyageurs.

Précautions administratives

Durant vos vacances à l’étranger, vous pouvez avoir besoin de soins médicaux.
L’assurance maladie vous éclaire sur votre prise en charge à l’étranger.
Carte européenne d'assurance maladie

En Europe, vos frais peuvent être pris en charge par l’organisme de sécurité sociale local à condition de s’être  préalablement procuré la carte européenne d’assurance maladie. Si vous vous trouvez en dehors de l’Europe, ils peuvent être remboursés par l’Assurance Maladie sous certaines conditions.

Penser à vous munir des formulaires nécessaires au remboursement des frais médicaux.

 

Etes-vous vacciné et protégé ?

VaccinsCertaines vaccinations sont obligatoires à l’entrée dans un pays.  Penser à être à jour de vos vaccins auprès d’un centre de vaccination international ou du médecin traitant.

Pour préparer votre voyage sereinement, mieux vaut vous renseigner dès que vous connaissez votre destination sur l’état sanitaire de la région visitée, les vaccins recommandés aux voyageurs français et les vaccins exigés pour franchir la frontière d’un pays.

Consultez votre médecin traitant au moins six semaines avant de partir. Il établira un plan de vaccination adapté à votre âge et à votre état de santé.

Le site de l’Institut Pasteur vous permet de connaitre les recommandations vaccinales quel que soit votre pays de votre destination.

Que mettre dans sa trousse à pharmacie ?

Ameli.fr, le site de l’assurance maladie vous dit comment préparer sa trousse de médicaments avant de partir en voyage. Le petit matériel indispensable pour les premiers soins, les médicaments de base, ceux conseillés pour certains risques spécifiques  et  quelques conseils en cas de traitement régulier : vous saurez tout !

Si vous suivez des traitements particuliers ? – Pensez à emporter vos ordonnances rédigées en DCI (Dénomination Commune Internationale)

Pendant le voyage : avion, bateau ou voiture…

Si vous souffrez du  mal des transports : évitez le café, les repas lourds et gras mais ne soyez pas à jeun, au risque de voir vos symptômes s’accroître !

Voyage en avion

 

Pour un voyage prolongé en avion : penser à boire régulièrement, porter des bas de contention, marcher toutes les deux heures, porter des vêtements amples, prévoir des vêtements chauds (la climatisation peut jouer des tours…). Si vous avez les yeux secs, prévoyer du sérum physiologique pour hydrater les yeux.

Une fois sur place :

Dans certaines contrées, se laver les dents à l’eau du robinet, s’allonger sur une plage ou se baigner en mer ne sont pas sans conséquence…

Surveillez votre alimentation

Certains estomac d’autruche digèrent tout. Pour les tube digestifs normaux ou sensibles  : gare à la tourista et aux  intoxications alimentaires…

Peuvent être absorbés sans crainte : le pain, les légumes cuits et chauds, les féculents cuits et chaud, l’huile, les fruits : que vous devez impérativement éplucher vous-même. Toute boisson de bouteille décapsulée devant vous, le thé et le café chaud, le lait stérilisé conditionné en pack.

Prudence avec les viandes, poissons et crustacés qui doivent être présentés chauds et non réchauffés. Faites confiance à votre vue et votre odorat pour en vérifier la fraicheur

En zone tropicale ou pays en voie de développement, évitez rigoureusement : Les salades et légumes crus, les mayonnaises et sauces froides, les fruits de mer crus, les viandes peu cuites, les laitages, les glaces, les glaçons.

Le climat et l’altitude

Dans les pays chauds et ensoleillés : gare aux coups de soleil et à la déshydratation

Dans les régions froides et enneigées, attention aux gelures et à l’uvéite ou ophtalmie des neiges.

Au-dessus de 2000 mètres d’altitude, gare au mal des montagnes qui se manifeste par des maux de tête, nausées, insomnie. Un essoufflement excessif à l’effort puis au repos est également un facteur de gravité. Devant de tels symptômes, qu’ils soient réunis ou isolés, il faut redescendre au plus vite. L’Everest, ce sera pour une autre fois !

Everest

Piqûres et morsures : gare à la faune

Les insectes ne sont pas toujours nos amis, et dans certaines contrées les moustiques peuvent véhiculer paludisme, fièvre jaune, dengue, chikungunya, zika….

Quelques conseils généraux pour se prémunir des quelques bestioles : moustiques, guêpes, frelons, araignées, scorpions, reptiles…

  • Poser ses vêtements et chaussures en hauteur, les vérifier et les secouer avant de s’habiller
  • Ne pas marcher pieds nus ; vérifier l’intérieur de ses chaussures avant de les mettre
  • Evitez de dormir à même le sol à la belle étoile : préférez un hamac en hauteur
  • Ne pas stationner sous des arbres suspects…

Le bord de mer et les plages paradisiaques ont aussi leurs dangers !

Divers poissons marins

Les animaux marins ont bien des façons de se venger de nos agressions à  leur égard.

Gare aux  requins, barracudas, murènes, poissons pierres, serpents de mer, oursins, méduses des eaux chaudes : Attention aux piqûres des torpilles, raies ou vives…

Même dans nos assiettes, les poissons peuvent être toxiques. Le scombroid fish poison est par exemple l’intoxication par la chair de poisson la plus fréquente. Certaines espèces (thon, maquereau,  sardin) contiennent en abondance de l’histidine qui, en cas de mauvaise conservation se transforme en histamine au pouvoir hautement « allergisant ». Elle provoque alors de l’urticaire voire même malaise et hypotension…

Bref, en résumé : Bonnes vacances !

Nos sources :

En ligne

Dans nos collections

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *