Plan blanc

Le mot du mois

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - Modifié le 15/06/2016 par Cécile CXR

Suite aux attentats parisiens du 13 novembre 2015, les hôpitaux de Paris décrètent le "Plan blanc", de quoi s'agit-il ?

© Pixabay
© Pixabay

Mis en place depuis 2004, le système des « plans blancs » au niveau de chaque hôpital est, depuis 2014, réuni au sein du dispositif Orsan (Organisation de la Réponse du Système de Santé en Situations Sanitaires Exceptionnelles.

Concrètement, les « plans blancs » sont des protocoles prévus à l’avance par les autorités de santé pour faire face à ces situations exceptionnelles, et impliquent de nombreux acteurs, des services d’urgence aux autorités de santé qui doivent répartir au mieux les patients dans les lits disponibles, transports ambulanciers, hôpitaux.

Les plans prévoient la coordination entre les services d’urgence, un renforcement des moyens de communication et de coordination, mais aussi la réquisition des personnels médicaux et hospitaliers.

Un volet important du plan blanc, particulièrement dans des cas d’afflux soudain de nombreux blessés, est la gestion des places hospitalières, avec des sorties anticipées de patients si nécessaire ; et des blocs chirurgicaux, qu’il faut libérer des opérations non urgentes prévues. Les plans prévoient aussi la mise en place de cellules psychologiques.

Ces plans s’appliquent de manière graduée en fonction de la gravité de la situation.
Source : « Qu’est-ce que le plan blanc ? », Le Monde, 14 novembre 2015.

A lire également :

  • « Le plan blanc », un outil pour gérer les situations de crise dans hôpitaux ».Le Figaro, 14 novembre 2015
  • « Attentats à Paris : les hôpitaux franciliens déclenchent le plan Blanc », Pourquoi Docteur, 14 novembre 2015

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *