Un autre phénomène pandémique meurtrier : la grippe espagnole

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - par Silomoderne

En ces temps troublés et angoissés dû à l’apparition d’un nouveau virus, le Covid 19, l’humanité est confrontée, une nouvelle fois, à une pandémie qui rappelle, en partie, celles qui ont ponctué notre Histoire : Pestes, choléra, grippes, varioles.

www.rarehistoricalphotos.com
www.rarehistoricalphotos.com www.rarehistoricalphotos.com

Au début du XXe siècle, un virus, similaire à celui-ci, parcourant déjà le monde, est apparu à la fin de la 1ere guerre mondiale, autour des années 1918- 1919. Cette épidémie, appelée « Grippe espagnole »* fut désastreuse sur le plan humain. On dénombre entre 50 à 100 millions de morts de par le monde (soit 2.5 à 5% de la population mondiale).

C’est également une grippe issue de la souche H1N1, virulente et contagieuse, et dont l’origine serait sino-américaine.

Cette grippe espagnole doit sa renommée, au nombre de victimes bien supérieures au nombre des morts des deux guerres mondiales réunies.

Le contexte de la guerre et les conditions sanitaires de la fin du conflit ont favorisé la propagation de ce virus. Cela a permis surtout un grand nombre de confusions et de mauvaise gestion du phénomène viral.

 

« Le drame de la guerre servit également à dissimuler l’écrasante mortalité causée par le nouveau virus. Dans un premier temps, alors que la maladie était encore méconnue, les décès étaient attribués à la pneumonie. Muselées par la stricte censure militaire sévissant en temps de guerre, les presses européenne et américaine étaient contraintes de taire l’épidémie ; les médias ne pouvaient relayer librement l’actualité qu’en Espagne, qui avait conservé sa neutralité, d’où le nom de « grippe espagnole » qui fut attribué au virus. […] Sur le reste du continent, les tranchées et les campements surpeuplés de la Première Guerre mondiale devinrent l’habitat idéal de l’épidémie. L’infection se déplaçait avec les soldats. Si la vague du printemps baissa au bout de quelques semaines, le répit fut de courte durée : après l’été 1918, l’épidémie redoubla de virulence, et les mois de septembre à décembre 1918 furent les plus mortels. », In Histoire et Civilisations

  • l’Espagne ne participait pas au conflit, ce pays a été le seul à publier librement les 1er chiffres concernant cette épidémie. Ainsi, la dénomme t on Grippe espagnole, alors qu’elle commença probablement en Chine, avec plus de certitudes aux États-Unis.

 

Pour aller plus loin :

 

Catalogue de la Bibliothèque de la Part-Dieu

La grande épidémie [D.V.D.] / un film de Stéphane Bégoin

La grande tueuse : quand la grippe ravageait le monde [D.V.D.]. Grippe aviaire : la France se prépare / réal. par Christophe Weber / réal. par Marc Garmirian et Gilles Cayatte

 

Sites Web autour de la pandémie de grippe espagnole :

« la grippe espagnole, première pandémie mondiale » Toby Saul, Journaliste

Wikipédia : Grippe espagnole, Pandémie grippale de 1918

Passeport Santé : Les pires épidémies que le monde ait connues, La grippe espagnole

Science et Vie : Grippe espagnole : retour sur l’épidémie qui ébranla le monde

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *