logo-article

Vingt regards sur l’enfant Jésus

Olivier Messiaen

Parmi les cycles incontournables pour piano du XXè siècle figure la somme d’Olivier Messiaen, « Vingt regards sur l’enfant Jésus ».

Si ce monument ressemble à une « œuvre-monde », aux ramifications spirituelles et musicologiques touffues, il est d’abord un remarquable continent sonore.  Entre méditations étales aux harmonies tendres et crépitements de joie aux rythmes enchevêtrés se déploie un faste pianistique intense et habité.

Cet enregistrement live de 1976, sous les doigts du très rare Jean-Rodolphe Kars (devenu prêtre quelque temps après) possède toutes les nuances du piano de Messiaen et fait courir un étonnant souffle de vie sur l’œuvre, ni austère ni emphatique, en toute clarté.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *