logo-article

The Rabbit That Hunts Tigers

YĪN YĪN

Le groupe hollandais sort un premier album de disco frénétique aux sonorités orientales, pour un cocktail musical réjouissant !

Cet album est une petite pépite dont on peut se régaler à chaque titre : l’ambiance sixties et groovy nous plonge dans un surf rock langoureux, un délicieux mélange des genres qui commence dès le titre “Pingpxng”.

L’ambiance disco est bien présente tout au long de l’album : une ligne de basse charnue et rythmée, des congas dansantes sont le fil rouge de ces titres aux influences asiatiques, créant un univers quasi cinématographique. C’est d’ailleurs le propos de cet album : un voyage dans l’Asie du Sud sur une île imaginaire appelée « Thaïchedelic » dont on découvre la plage dans le titre  “Thom Ki Ki”.

YĪN YĪN , ce sont avant tout Kees Berkers et Yves Lennertz, diggers de vinyles et de sons rares. Les trésors du funk et du Thaï Beat de Bangkok précieusement collectés par le groupe sont associés ici à une basse (Remy Scheren), un clavier (Robbert Verwijlen) et des percussions (Gino Bombrini), comme dans le dernier titre de l’album “Dis ko Dis ko”.

Le label Bongo Joe nous avait révélé les merveilleux Altin Gün, et compte bien nous conquérir avec YĪN YĪN  et ce premier album très réussi.

Voir dans le catalogue de la BML

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *