logo-article

Sinuous voices

Ondrej Adàmek

Ondrej Adàmek écrit une musique ludique et décomplexée, qui joue de tous les sons à la fois, conviant objets, machines, instruments, ou sons enregistrés.

Sinuous voices reproduit des chants enregistrés, en confiant tous les paramètres du son à des instruments : timbre, hauteur, vibrato des voix, bruits du souffle, de la respiration, écho, son d’ambiance sont chacun recréés par les cordes et les vents…

Le concerto pour l’AirMachine présente ce véritable et drôle d’instrument à trous, soufflant et aspirant, inventé par Adàmek. On peut y adapter une multitude d’embouts étranges qui font autant de sons, comme un orgue ludique qui offre appuis, échos de timbres et contrepoint aux instruments de l’orchestre.

Ca tourne ça bloque, ou la musicalité de la langue, met en musique des voix et chants captés au Japon et leur commentaire en français. C’est un kaléïdoscope riche, jubilatoire autour du japonais, dont on entend des phrases répétées, coupées, accélérées, passées au filtre de l’orchestre qui joue et se joue des sonorités et rythmes de la langue.

Voici une musique aussi brillante que lisible, dont chaque pièce traite un sujet, une question, une expérience, et qu’on feuillette avec bonheur et gourmandise, comme un imagier de l’écoute.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *