logo-article

Mon citronnier

Samantha Barendson

Le citronnier de Samantha Barendson pousse dans le jardin de la maison de sa grand-mère à Buenos Aires, en Argentine. Il abrite les cendres de son père décédé bêtement et accidentellement en 1978, alors qu’elle n’avait que 2 ans.

Dans ce 1er roman, Samantha Barendson, part en quête, enquête, sur la vie de ce père dont elle n’a aucun souvenir. Elle cherche de façon viscérale le moindre indice (photographies, enregistrement de sa voix, objets perdus entre l’Espagne et l’Argentine, entre le Mexique et la France), elle interroge la famille, les amis, se confronte à des silences, à des non-dits, et tente de donner vie à ce père mort, de lui forger une identité pour retrouver la sienne.

Sans pathos et tout en retenue, Samantha Barendson nous offre une bouleversante quête familiale à laquelle il est difficile de rester insensible, tant l’absence est présente et douloureuse.

Cette histoire a déjà été abordée sous la forme d’un magnifique court poème en prose « Le citronnier » paru en 2014 aux Editions Le pédalo ivre (prix René Leynaud 2015).

Deux lectures complémentaires, sensibles et émouvantes, vivement recommandées. Une auteure et poète à suivre.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *