logo-article

Gloria Bell

Sebastian Lelio

C’est l’histoire d’une femme, Gloria, qui tente de trouver sa place dans un monde en mutation permanente, et plus précisément, trouver sa place dans la gigantesque cité des anges qu’est Los Angeles, où il ne fait pas bon vieillir.

La cinquantaine passée, Gloria est confrontée à ce passage de la vie d’une femme où, longtemps définie comme épouse puis mère, elle doit désormais réussir à se définir en dehors de ces deux fonctions : son ex-mari s’est depuis longtemps remarié et ses enfants qui ont grandi sont devenus indépendants.

Alors Gloria mène sa vie bon gré mal gré,  entre train-train de femme active (boulot-dodo), quête de soi (yoga et autres cours) et son désir de sociabiliser, de s’amuser (en sortant le soir dans les bars-discothèques).

Ce long-métrage du réalisteur Sebastian Lelio nous fait partager avec l’héroïne quelques mois de sa vie, entre les joies, les peines, et les désillusions qui vont de paire avec un désir de liberté sans bornes.

Au-delà d’un portrait de femme tout en finesse et complexité, Sebastian Lelio nous présente ici, sous les traits de Gloria (Julianne Moore, resplendissante), la vulnérabilité comme la force d’une personne seule et prenant de l’âge face aux nouveaux enjeux du monde contemporain, qui ne laisse plus la même place aux rencontres fortuites, et impose tout un chacun de ne pas être seul : un dictat dont l’héroïne tente de s’émanciper afin de vivre pour elle-même.

Un très beau film empreint d’humour et d’élégance, avec une bonne dose de courage et un brin de féminisme, le tout mené par un casting de choc : de Julianne Moore à John Turturro en passant par Michael Cera.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :
Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *