Coup de coeur : Clandestinopolis

de Mustapha Benfodil

J'étais très impatiente de découvrir ce texte d'un auteur dont on parle beaucoup en ce moment dans le milieu théâtral. Mustapha Benfodil est à la fois un homme de lettres, mais aussi journaliste puisqu'il a couvert l'invasion de l'Irak en 2003.

Il a écrit ce texte à l’occasion d’une résidence en Belgique organisée par “Ecritures vagabondes”. Plusieurs lectures en ont déjà été données, au Théâtre du Rond Point par Christophe Lidon, au Festival d’Avignon 2007 par Denis Lavant, ainsi qu’à ANETH par Bastien Courthieu début 2008.

La pièce Clandestinopolis se déroule dans un tramway. Elle met en scène le dernier voyage d’Hippolyte Wetters alias Destin N°7111968, un père désespéré par la mort de sa fille. Il lui interdisait de fréquenter l’homme qu’elle aimait, un Algérien sans papier. Elle a préféré mettre fin à ses jours…
Dans ses rêveries, Hyppolyte croise Dieu, la mort, Antonin Artaud… Ses pensées s’emballent à tel point qu’il se met à parler tout seul. C’est ainsi qu’il est confondu avec un dangereux terroriste…

Une pièce où le thème du racisme est abordé avec beaucoup de finesse et de subtilité. En effet, le personnage du père, accablé par le remords, ne correspond aucunement à l’image qu’on pourrait se faire d’un homme d’extrême droite.
Replié sur lui et sa douleur, il donne l’impression d ‘être traqué dans son propre corps. Comble de l’ironie, il est lui-même pris pour un clandestin et devient en quelques rames de tramway l’homme à abattre. Personnellement, j’ai apprécié l’écriture de la pièce, complètement décalée par rapport au drame humain qui se joue dans ce tramway.
A côté de ce père refermé sur lui-même, de nombreux personnages truculents se croisent au cours d’un ballet effréné.
Et si cette pièce est dure et émouvante, on rit aussi beaucoup. Je ne peux donc que vous inviter à prendre ce tramway de la ligne 8. Ce voyage vous laissera forcément un souvenir fort et intense.

Vues : 0

Tags

Thème :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *