logo-article

Contre-culture : chroniques

La contre-culture tout contre la culture « ça dessoude ! »

Jean Rouzaud

Aux Punks d’opérette, aux perroquets, imposteurs, faux révolutionnaires de l’art, faux initiateurs, pantouflards de l’idée, de la créativité, à ceux qui « fleurtent mauvais » avec l’underground …et les autres, Jean Rouzaud assène le nettoyage verbal de la mythique contre-culture, à sa façon, acrimonieuse et rythmée, radicale ? Ça se discute !

A partir de 200 entrées par personnes, par thèmes (art, musique, cinéma, littérature)  il analyse les lames de fond culturelles du XXe siècle;  décape notre regard, écorne ou écroule les mythes, tente de dessiner les contours de ce « wild » artistique, une contre-culture désormais balisée, formatée, pillée. Il fustige et révèle les faussaires au cours d’un déshabillage musclé, au rythme de la pulsation d’un cœur punk.

Le petit livre jaune agit tel un manifeste ou un pamphlet dont la forme est scratchée «il ne s’agit pas d’un livre mais d’un petit paquet, de la taille des papiers toilette d’avant » dixit l’auteur, punkitude oblige, une anthologie de chroniques décapantes.

« Tout démarre dans la rue, dans le rien (-) », …Rouzaud contextualise la rebelle attitude dans la rue, dans le désordre et le dénuement,  pensés comme un magma de l’intelligence et de l’idée, un contre-poids à la « bouillie culturelle ».

Le mythe de l’inconfort indispensable à la créativité est donc interrogé encore, toujours, tout comme les leviers de la création.

La culture c’est les idées, UNE EXPLOSION D’IDEES

 

Synapses :

Jean Rouzaud sur Radio Nova

Contre culture

Underground

Un article

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *