logo-article

Agitprop alterna

Peel Dream Magazine

Peel Dream Magazine est à l’origine le projet solo du new-yorkais Joe Stevens. Il sort un premier album en 2018, "Modern Meta Physic", entre dream-pop et psychédélisme. Enregistré seul dans sa chambre, Joe Stevens y joue de tous les instruments, les échantillonnant pour créer une expérience pop immersive.

A l’heure de partir sur les routes pour défendre ce disque, Joe Stevens s’entoure alors de musiciens et d’une chanteuse qui lui permettent de franchir un palier et d’investir d’autres formes d’écriture et de composition. Son deuxième album « Agitprop Alterna » sera l’incarnation studio de l’esprit collaboratif du groupe live.

En résulte 13 titres (dont un interlude) qui marient à merveille l’efficacité d’un vrai groupe aux expérimentations originelles de Joe Stevens faisant de Peel Dream Magazine un héritier crédible des regrettés Stereolab ou Broadcast. Au gré des pistes, d’autres noms viennent à l’esprit : My Bloody Valentine, Yo La Tengo, High Llamas,… sans que ces références n’écrasent la singularité de l’ensemble.

Dès le titre d’ouverture, le ton est donné : Pill est un tourbillon sonore de guitares shoegaze, de batteries galopantes, de synthés bourdonnants et d’un chant hypnotique.

Les autres morceaux mélangent ainsi, mais à des dosages variés, cyclone de guitares saturées souvent mixées en arrière-plan (Escalator ism, Eyeballs), voix mixtes entrelacées et vaporeuses (It’s my body, Emotional devotion creator), batterie kraut-pop (NYC illuminati) et manipulations synthétiques vintage et cosmiques faites de drones, bips,… (The Bertolt Brecht Society, Do it et Up and up) pour un résultat à la fois mélodique et dissonant.

Le message, comme annoncé dans le titre et sur la pochette (citation de Brecht en exergue), se veut lui politique, évoquant l’attaque faite aux libertés personnelles par la désinformation, la surconsommation, la propagande du marketing et de la publicité,…

L’album « Agitprop Alterna » se révèle ainsi être une remarquable synthèse entre sons lo-fi vintage et concepts artistiques savants dénonçant pourtant dans ses paroles ce que le groupe fait subir à sa musique : l’art de la manipulation.

« Agitprop Alterna » sort chez Slumberland et Tough Love.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *