ENSEMBLEALAMAISON

A vos masques, prêts ? Partez !

- temps de lecture approximatif de 4 minutes 4 min - Modifié le 17/04/2020 par Cécile CXR

Et si les masques servaient à autre chose qu'à se prémunir du Covid 19 ?

Save the world Antony Memba, Masbook project
Save the world Antony Memba, Masbook project Cop. Maskbook project

Détourner l’image anxiogène des masques pour un faire un moyen d’expression artistique et engagé c’est « plus fun » que de fabriquer votre masque de protection en suivant les tutos qui fleurissent sur la toile !
En ces temps de confinement, nous vous partageons deux initiatives artistiques et citoyennes. Libre à vous d’y participer.

Une initiative internationale : Maskbook

Démarré en 2014 en amont de la COP21, Maskbook se présente comme la « première action participative, artistique et citoyenne sur le lien santé-pollution-climat, qui utilise le masque comme symbole »

L’objectif de ce projet international, participatif et artistique créé par l’association Art of Change 21 et l’artiste chinoise Wen Fang, est de mobiliser la créativité des artistes et des citoyens sur un enjeu majeur : le lien entre santé et environnement. Ce dernier recouvre de nombreux sujet : la pollution de l’air, les conséquences du réchauffement climatique, ainsi que les pandémies d’origine animale.

C’est à Wen Fang, artiste et photographe chinoise que le projet doit son nom :

« En Chine, comme nous portons tous des masques anti-pollution, Facebook devrait s’appeler Maskbook. »

Maskbook sensibilise et mobilise le grand public par la créativité en utilisant le masque anti-pollution.  Le masque devient alors un support artistique et engagé, une œuvre collective et un plaidoyer citoyen.

Le projet en chiffres

Le projet se décline en cinq moyens d’actions :

  • des ateliers de création de masques
  • des expositions :
  • une galerie de portraits en ligne
  • une application mobile
  • Masktrotter : Un masktrotter est un globe-trotter ou voyageur qui souhaite donner un sens artistique, écologique et solidaire à son voyage. Son action consiste à aller à la rencontre de ceux dont la réalité quotidienne témoigne de la crise environnementale actuelle. L’objectif est de proposer à des personnes individuelles de créer avec eux un masque, de réaliser leur portrait et recueillir leur témoignage pour le relayer sur Maskbook.org.

Cop Maskbook project

Ainsi, depuis 5 ans, plus de 6 000 personnes de plus de 40 pays ont créé leur masque et leur ont attribué un nom et un message.

Un Maskbook Covid 19

En 2020, La pandémie de COVID 19 relance l’initiative Maskbook. Elle alors pousse les organisateurs à lancer une nouvelle campagne pour rassembler la plus grande galerie internationale de portraits masqués, créatifs et engagés sur le thème du COVID-19.

Mask book covid 19, Wen Fang

Vous pouvez participer seul ou en famille :

Créez votre masque, déployez vos talents créatifs et partagez votre solution à la crise sanitaire et environnementale actuelle. Les portraits de famille sont bienvenus !
Compte tenu du confinement, Maskbook propose de créer des portraits de couple, de familles ou colocataires, confinés ensemble. Accompagnez vos enfants dans leur démarche afin qu’ils aient un message fort à travers leur masque.

Le mode d’emploi détaillé est là

Une initiative locale ; « Quelle face pour demain ? « 

Il s’agit d’un projet culturel proposé par l’artiste Loren, sa galerie La Rage et l’association Dites 33. Il s’inscrit dans le cadre du volet culturel de la politique de la ville pour les habitants du quartier de la Guillotière à Lyon.

L’idée d’une œuvre rencontre est de permettre à tous : enfants, jeunes et moins jeunes, familles, gens intégrés comme personnes en marge, de créer ensemble, par le biais d’ateliers, une œuvre collective.

« Quelle face pour demain » s’inspire du projet « Maskbook ». L’artiste Wen Fang a d’ailleurs résidé dans le quartier de la Guillotière au début des années 2000.

L’objectif est de renverser l’image potentiellement anxiogène du masque pour interroger chacun sur ce qui le préoccupe dans notre société ou celle à venir. Le masque devient alors le support qui dévoile les préoccupations de chacun.

Quelle face pour demain ?

Projet oeuvre rencontre 9BHN

Publiée par Œuvre-rencontre sur Dimanche 12 avril 2020

Plusieurs temps sont imaginés :

  • Un temps de création artistique d’un masque devant exprimer une préoccupation
  • Puis une prise de prise de photographie , où la personne posera avec son masque, plan très serré pour garder la confidentialité
  • et enfin filmer cette  personne s’exprimant derrière son masque (déclamation, cri,insultes, …)

Suite à la crise de Covid 19 et la situation de confinement, le projet s’est réorienté et fait appel à un public pour large invité à envoyer  des images soit par mail soit via Facebook.

Des portraits déjà collectés sont visibles sur une page facebook dédiée

Vous pouvez choisir de juste consulter les portraits déjà collectés ou d’en être partie prenante en participant à cette œuvre collective.

Pour cela, rien de plus simple, il suffit de faire parvenir vos portraits en message privé à Galerie La Rage.

ATTENTION ! Quelle que soit votre participation à l’un ou l’autre des projets, n’utilisez pas de vrai masque de protection ! Les masques sont réservés à la lutte contre la pandémie.
N’utilisez pas non plus un masque usagé, il reste dangereux. Fabriquez votre propre masque (papier, carton, tissu…).

Si le cœur vous en dit, vous vous pouvez contribuer aux projets. A vos masques, prêts ? Partez !

A retrouver dans nos collections, à la fin du confinement :

  • Masques : un livre pop-up / Paul Rouillac, 2011. Pour les 6-10 ans : Douze pop-up présentant chacun un masque du Musée du quai Branly offrent un tour du monde des sociétés traditionnelles
  • La voix des masques / Béatrice Fontanel, 2004. Permet aux 11-14 ans de découvrir à la fois les coutumes des civilisations et d’admirer une sélection de masques.
  • Les masques : rites et symboles en Europe / Yvonne de Sike, 1995
  • Masques, mascarades, mascarons : exposition, musée du Louvre-Paris, 19 juin – 22 septembre 2014 / sous la direction de Françoise Viatte, Dominique Cordellier, Violaine Jeammet, 2014
  • L’homme et ses masques : chefs-d’oeuvre des musées Barbier-Mueller, Genève et Barcelone : exposition, Paris, musée Jacquemart-André, 23 mai au 28 août 2005 / Michel Butor, Alain-Michel Boyer

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *