Le nu, tout un art !

Du nu, du nu, du nu

- temps de lecture approximatif de 3 minutes 3 min - Modifié le 14/02/2020 par Pam

Le nu dans l'art ou qui, que, quoi, comment, pourquoi l'art du nu ?

Naked Woman Covered With Shadows / Rodolfo Clix - pexels.com

 

Cachez ce nu que je ne saurais voir ?

 

Le nu est un genre artistique qui consiste en la représentation du corps humain dans un état de nudité.

Très présent dans l’art européen, le nu est genré, le nu masculin a dominé dans l’Antiquité pour laisser une place plus importante au nu féminin à partir du XVIIe siècle.

Oh la ! Tout doux ! On s’arrête là … On va pas vous faire ici un cours didactique-ennuyeux-blablabla-pffflabarbeàpoil

 

 

Non, on vous pose ça et là quelques références (livres présents au département arts de la bibliothèque) et à vous de découvrir (et pas vous découvrir, enfin c’est vous qui voyez, vous faites comme vous voulez) tout (euh, peut-être pas, ce serait présomptueux, mais déjà un peu) ce que vous avez toujours voulu savoir sur le nu dans l’art sans avoir jamais osé le demander.

 

Petits histoires de la nudité / Marc Lemonier

« Il suffit toujours d’être nu pour qu’une histoire commence…
Nus comme Adam et Ève.
Nus comme Apollon, Vénus, Hermaphrodite ou Éros.
Nu comme le modèle du Déjeuner sur l’herbe ou la femme mystérieuse que l’on devine dans l’Origine du monde.
Nus comme les précurseurs du naturisme, les manifestants à vélo ou les chanteuses des années 80.
Il y a bien des manières d’être nu. »

Une savoureuse entrée dans les manières d’être nu.

 

Histoire générale du nu / Flaminio Gualdoni

Sacré, érotisme, pudeur, … le nu sous tous les angles.

 

Le portrait nu / Camille Viéville

Portrait d’une zone d’ombre de l’histoire de l’art, entre tabous et libérations.

 

Petits bo-nus :

  • Quand l’artiste invite à la découper-dénuder … Yoko Ono ou le corps féminin objet sexuel dominé.

Cut piece  (1965) « œuvre emblématique de l’histoire de l’art contemporain. Ici, Yoko Ono est assise sur la scène d’un théâtre, elle prend la pose traditionnelle d’une femme japonaise et invite les spectateurs, chacun à leur tour, à découper ses vêtements à l’aide d’une paire de ciseaux. Progressivement, l’attitude de ces derniers évolue, ils découpent des pans de vêtements plus larges. Cette première version de Cut Piece est ici présentée en avant-première au Carnegie Hall de New York. Saluée par les médias et les critiques d’art fascinés par l’audace de l’artiste, la performance est intrigante et subversive. On s’interroge sur l’issue d’une telle action : jusqu’où iront les participants? La tension narrative qui se dégage de la performance est palpable : une femme risque de se retrouver nue devant un parterre de spectateurs. Cette femme des années 1960 prend possession de son corps. On imagine les ciseaux froids sur la peau de l’artiste. Son visage reste impassible, le brouhaha des spectateurs est inexistant. L’artiste propose au spectateur une introspection, elle le pousse à s’interroger sur la portée symbolique de son geste et la signification d’une telle action. »

Source Biennale art contemporain 2013

 

  • Et le nu masculin ? L’ Origine de la guerre par Orlan au regard de l’Origine du monde

 

  • Et pour conclure, un petit récapitulatif à l’humour tout cru tout nu ! :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *