Cuniculiculteur.trice

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - par Silo moderne

Historiae animalium (Lib. I De quadrupedibus viviparis), Lapin, par Gesner, Conrad, 1516-1565, bibliothèque municipale de Lyon
Historiae animalium (Lib. I De quadrupedibus viviparis), Lapin, par Gesner, Conrad, 1516-1565, bibliothèque municipale de Lyon

Par évident à placer dans une conversation, ce terme vient de “Conin” ou “Conil” en ancien français, et du provençal Conil, de l’espagnol Conejo, de l’italien Coneglio. Avec ces pistes, vous devez avoir saisi le sens… L’orthographe Conil pour nommer le lapin a été progressivement écartée en raison du caractère péjoratif du mot au profit de la racine latine “Lepus-leporis” qui a elle-même donné lapereau. Un peu comme le goupil est devenu renard, mais c’est une autre histoire.

Vous aussi, devenez cuniculiculteur, ou cuniculteur, ou éleveur de lapins !!

L’élevage des lapins  / Alain Fournier

Mon lapin nain : le choisir, le comprendre, le soigner / Christophe Bulliot

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.