Au menu, ce soir, une salade de phasmes

- temps de lecture approximatif de 5 minutes 5 min - Modifié le 04/07/2016 par FGrignoux

15570_r.jpg
15570_r.jpg
« Ils » n’ont pas toujours bonne réputation chez nous. Des grands « criminels » (ravageurs de cultures et vecteurs de maladies (criquets, moustiques..), aux grands bienfaiteurs de notre humanité (abeille, ver à soie, etc.), ils sont souvent traités comme gênants, voire indésirables. Impossible de leur échapper, ils sont présents partout et jouent un rôle considérable pour notre planète. Utilisés pour leur valeur symbolique ou ornementale, saviez-vous qu’ils sont aussi aimés pour leur goût, leurs propriétés nutritives et thérapeutiques !
JPEG - 12 ko
Grillons au chocolat
Photo de Michel Tremblay

- Exposition du Muséum d’histoire naturelle de Lyon :

Vous aimez les insectes, mangez-en aux repas. Tel est le message de la nouvelle exposition du Muséum d’Histoire Naturelle de Lyon. Une invitation à changer notre regard sur le monde des insectes, une lecture de la relation homme-insecte.

- Insectarium de Montréal :

Depuis 1993, une dégustation hors du commun, le Croque-insectes, attire chaque année quelque 25 000 audacieux. Au menu, larves de ténébrions, grillons (au chocolat !), criquets, abeilles, chrysalides de vers à soie, phasmes et scorpions. Organisée avec l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, cette activité aussi savoureuse qu’instructive a été reprise par plusieurs musées..

BMP - 14.8 ko
J.P. Rocher

- La cuisine des insectes, par G. Martinez, J.P. Rocher.

Serons-nous insectiphages ? Les insectes sont une source essentielle de protéines. La consommation d’une quantité raisonnable d’insectes de bonne qualité ne présente aucun danger pour la santé, bien au contraire. Avec des recettes : criquet, hanneton, grillon.

JPEG - 11.7 ko
Des insectes et des hommes
Muséum de Lyon

- Des insectes et des hommes

Ce petit ouvrage, très dense, développe un panorama de ce qu’il est convenu d’appeler “l’ethnoentomologie “, science qui étudie le rôle des Insectes dans la culture humaine.
Mythologie et religion, rite et divertissement, symbolique et ornementation sont traités en première partie, dédiée aux représentations.
Dans la seconde partie : ” Les insectes, quelles utilisations ? “, ce sont les aspects alimentaire et thérapeutique qui sont étudiés, avant une conclusion toute orientée vers le futur.

- Colloque sur le thème :”Insectes et biodiversite”

De nombreuses espèces disparaissent chaque année dans le plus grand silence et sans que personne ne sache réellement quel danger cela représente pour le bon équilibre des milieux naturels.

JPEG - 14.3 ko
Sauterelles grillées
Thailande

[actu]Une fourmi par jour, une garantie de santé ! [actu]

« Il existe dans le monde plus de 3 687 espèces d’insectes comestibles dont 400 au Mexique » indique Julieta Ramos Elorduy spécialiste des insectes à National autonomus University de Mexico et auteure de plusieurs livres de cuisine . Mais les insectes ne sont pas uniquement appréciés pour leur finesse, ils le sont aussi pour leur haute valeur nutritive précise Marjolaine Giroux, entomologiste

. Et pourquoi ne pas mettre

les criquets ravageurs de culture dans son assiette !

[actu] La recette préférée de l’entomologiste Fabre [actu]

Jean-Henri Fabre le célèbre entomologiste, décrit dans ses souvenirs la recette suivante à base de larves de l’Ergate forgeron : « Rangées en brochettes, elles sont exposées sur le grill aux ardeurs d’une braise vive. Une pincée de sel, condiment obligé de nos mets, est le seul appoint qui intervienne. Le rôti se dore, doucement grésille, pleure quelques larmes huileuses, qui prennent feu au contact des charbons et brûlent avec une belle flamme blanche. Voilà qui est fait. Servons chaud Le témoignage est unanime. Le rôti est jûteux, souple et de haut goût. Le contenu est délicieux. »

[actu]La salade de phasmes[actu]

“Pour 4 personnes : 24 phasmes, 4 poivrons rouges, 2 échalotes, 2 cuillerées à soupe de vinaigre de vin. Faire griller les poivrons. Laisser refroidir, épépiner et couper en lanières. Faire frire les phasmes 8 mn. Mettre les poivrons dans un plat creux, étaler dessus les phasmes et les échalotes émincées. Arroser de vinaigre et d’huile d’olive. Laisser macérer quelques heures au frais avant de servir.”

JPEG - 32.9 ko
Sauté de coléoptères
Bruno Comby

- Vous voulez d’autres idées de recettes ?

Visitez le site internet de Bruno Comby

JPEG - 10.9 ko
Chenilles séchées
Zambie

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.