Le régime cétogène ou la réhabilitation du “bon gras”

- temps de lecture approximatif de 4 minutes 4 min - Modifié le 28/12/2021 par Dpt Sciences

Plébiscité ces dernières années par les stars, le régime cétogène revient sur le devant de la scène. Appelé méthode Keto, régime cétogène, alimentation céto, alimentation LCHF (Low Carb High Fat) …, qu’en est-il réellement de ce régime qui réhabilite le « bon gras », qui contribuerait à atténuer les inflammations du corps et améliorerait les performances des sportifs ?

Source : Pixabay

Le régime cétogène, c’est quoi ?

A l’inverse des régimes alimentaires occidentaux qui ont tendances à diaboliser les graisses, le régime cétogène fait la part belle aux lipides. En effet, ce régime est pauvre en glucides (sucres et féculents), modéré en protéines et riche en lipides (matières grasses). Ainsi, au lieu d’utiliser majoritairement les glucides comme source d’énergie pour faire fonctionner le corps humain, le régime cétogène utilise les cétones (ou corps cétoniques), produites par le foie à partir des lipides, comme « carburant » pour l’organisme.

La cétose

Le corps est dit en cétose lorsqu’il utilise les cétones comme principale source d’énergie. Mais avant d’atteindre cet état physiologique, le corps devra passer par une phase de céto-adaptation. Les premiers jours se caractérisent le plus souvent par des symptômes désagréables (liés au sevrage des glucides), proches de la grippe : grande fatigue, nausées, maux de tête, courbatures… Ce moment est appelé « grippe cétogène » ou « Keto flu » en anglais. Une hydratation régulière ainsi qu’une consommation plus importante de sodium permettra de réduire ces symptômes provoqués par la déshydratation et la perte de sels minéraux engendrés par le passage à la cétose.

Les « Aliments star du régime cétogène »

Le régime cétogène se base donc sur une consommation de lipides. Toutefois, tous les lipides ne se valent pas. Il faudra privilégier de manière équilibrée les acides gras polyinsaturés (Oméga-6 et Oméga-3) et les acides gras monoinsaturés (Oméga-9), limiter les gras saturés et éviter les graisses trans : les graisses hydrogénées ou partiellement hydrogénées.

Vive l’alimentation cétogène – Dr Alexandra Dalu, Alix Lefief-Delcourt

Dans « Vive l’alimentation cétogène », le Dr Alexandra Dalu et la journaliste Alix Lefief-Delcourt décernent le titre « d’Aliments star du régime cétogène » à 10 aliments qu’elles considèrent incontournables parce qu’ils sont à la fois sains, savoureux et pratiques à préparer : les huiles végétales (noix, olive, colza, lin) et surtout l’huile de coco, le beurre bio clarifié, les œufs, les viandes, les poissons gras et les crustacés, les légumes-feuilles (salade, épinards…), le chou-fleur, l’avocat, la noix de coco et les oléagineux (amandes, noisettes, macadamia…).

Et pour les personnes qui ne mangent pas de viande, le régime cétogène peut aussi se décliner sous la forme végétarienne, comme nous le prouve la naturopathe Corinne Dewandre dans son ouvrage « Mon programme Cétogène ».

Mon programme cétogène – Corinne Dewandre

Les bienfaits de l’alimentation cétogène

Des propriétés anti-inflammatoires

Le régime cétogène pour votre cerveau – Michèle Houde, Dr Bernard Aranda

Revenu sur le devant de la scène pour ses propriétés amincissantes (le régime cétogène permet de perdre du poids durablement sans sensation de faim), ce régime est également bénéfique pour le cerveau. En effet, celui-ci est utilisé depuis plusieurs années comme complément de traitement pour des maladies neurologiques (épilepsie) et plus récemment pour des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson…). Dans « Le régime cétogène pour votre cerveau », Michèle Houde et le Dr Bernard Aranda nous partagent une synthèse des études ayant mis en lumière le rôle neuroprotecteur des cétones ainsi que leur effet bénéfique sur la réduction de l’inflammation du cerveau. Suivre un régime cétogène permettrait entre autres de réduire les migraines ou encore les dépressions, mais participerait aussi à atténuer les symptômes de maladies inflammatoires telles que l’arthrose, les douleurs articulaires…

Des performances accrues pour les sportifs d’endurance

Le régime cétogène pour les sportifs – Dr Fabrice Kuhn, Dr Hugues Daniel

Le principal avantage du régime cétogène pour les sportifs d’endurance est qu’il augmente leur capacité à brûler les graisses. Ainsi, l’organisme, qui puise son énergie majoritairement des lipides, dispose d’une ressource énergétique plus importante. Il est donc beaucoup moins nécessaire de s’approvisionner en glucide durant l’effort, diminuant le risque de « panne de carburant ». Par ailleurs, le régime cétogène favorise une meilleure récupération musculaire après un effort. Toutefois, les Dr Fabrice Kuhn et Hugues Daniel soulignent que même si le régime cétogène est compatible avec des efforts longs et intenses et qu’il peut améliorer les performances, cela dépendra, in fine, du métabolisme de chacun. En effet, certains sportifs ayant suivi ce régime n’ont pas observé d’amélioration de leurs performances.

 

 

Le régime cétogène a donc des avantages indéniables, mais le passage à un régime cétogène strict n’est pas sans inconvénients ni risques pour la santé. Le régime cétogène peut ainsi entrainer des carences en vitamines et minéraux et une fragilité des os. Il faut aussi noter qu’il existe encore très peu d’études rigoureuses concernant les effets de ce régime à long terme. Déconseillé pour les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes, et les personnes ayant un trouble de l’alimentation, le régime cétogène ne convient pas à tous les profils. Ainsi, plutôt que de passer directement à un régime cétogène strict, il est souvent indiqué de suivre dans un premier temps un régime « Low carb » (pauvre en glucides). Il est aussi préférable de se faire accompagner par un diététicien-nutritionniste.

Dans tous les cas, il est important de demander conseil à un médecin ou médecin nutritionniste avant d’envisager de suivre ce type de régime, afin de prendre en compte l’état de santé, les traitements et pathologies de chacun.

 

Pour aller plus loin :

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.