A redécouvrir

Miadome / Peter Solo & Karako (2008)

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - Modifié le 30/06/2022 par Alfons Col

Trop rare pour ne pas être mentionnée, la musique togolaise ne jouit pas du même succès que celle de ses voisins (Ghana, Nigeria). C'est fort réjouissant de découvrir les rythmes issus de Lomé...à fortiori quand ils sont produits à Lyon.

Miadome
Miadome

Le chanteur et musicien togolais Viwanu Débouto s’installe à Lyon en 2003 après avoir accompagné plusieurs stars internationales sur scène (Papa Wemba, Miriam Makeba) et s’être perfectionné pendant quatre ans à Londres. Dans la foulée il monte le groupe Karako avec des musiciens établis de la scène lyonnaise.

Après un premier E.P. de démos, le groupe sort ce premier album sous la houlette de Patrick Jauneaud (Kate Bush, Pink Floyd), Viwanu prenant le pseudonyme de Peter Solo. On y retrouve un mélange équilibré d’influences du Golfe de Guinée autant des emprunts à la musique guinéenne, à l’afrobeat nigérien et bien sûr aux musiques rituelles du Togo, comme les rythmes Agbadja ainsi que des influences afro-cubaines. Très varié et bien produit ce premier album met en avant la culture vaudou comme philosophie de vie autant que comme art.

 

Chantées en langue Mina pour la plupart, les paroles abordent les problèmes de l’Afrique actuelle, occidentalisation, souffrances comme pauvreté. Après une tournée en Asie et en Afrique pour défendre Miadome sur scène, le groupe se remet en studio.  sera suivi -cinq ans plus tard- d’”Analog voodoo“, plus rock et funk, avant que Peter Solo ne monte la machine à grooves Vaudou Game. Redécouvrir ce premier album c’est aussi prendre conscience de la richesse du parcours de Peter Solo depuis son ancrage lyonnais.

 

 

 

 

 

 

Voir dans le catalogue

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.