A redécouvrir

In the mountain, in the cloud / Portugal the man

- temps de lecture approximatif de 1 minutes 1 min - Modifié le 19/11/2020 par Julie

Une invitation sonore à voyager entre pop, flower power moderne et psychédélisme.

81p8nF3RLVL._SL1500_
81p8nF3RLVL._SL1500_

« In the mountain in the cloud » est le sixième album du groupe venu d’Alaska (comme son nom ne l’indique pas !) qui, après avoir quitté le circuit indépendant et signé chez Atlantic a su profiter de nouveaux atouts sans faire l’impasse sur sa créativité, sa spontanéité et sa délicatesse.

Les critiques diront de cet album qu’il est celui de la maturité, en total accord avec l’image que renvoie le groupe lors de ses nombreuses prestations live ; sorti en 2011, son rock psyché mêlé à un vent de flower-power plus moderne, est une invitation parfaite à un petit voyage dans l’univers des 70’s !

Dès le 1er titre « So american« , la sensation de planer, d’être « in the cloud » se fait sentir. Un sentiment renforcé dès les titres suivants et particulièrement dans « Got It All » grâce à  l’utilisation plus soutenue des cordes et la voix haut perchée de John Gourley.

 

Les titres s’enchainent et même si  l’aspect psyché reste le fil conducteur de l’album, Portugal the man  nous rappelle que le groupe ne sombre jamais dans la routine et propose sans cesse de nouveaux sons, de nouveaux arrangements allant parfois jusqu’à flirter avec le blues dans « Senseless » et « All Your Light« , se rapprochant du glam pop d’un certain David Bowie à ses débuts avec « Sleep Forever » ou du groupe MGMT dans « Everything You See » avec les envolées de guitare et les entrelacements vocaux.

Enfin, on retiendra surtout de cet album la capacité fédératrice des refrains qui ne demandent qu’à être repris par les foules!

Dans les collections de la bibliothèque municipale de lyon

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *