Histoires de producteurs

Dave Fridmann en 10 titres

- temps de lecture approximatif de 4 minutes 4 min - Modifié le 12/05/2022 par Luke Warm

Le producteur en musique est une figure la plupart du temps anonyme. Les producteurs les plus réputés sont souvent ceux qui, tout en restant dans l’ombre, arrivent à poser leur marque et à bonifier les chansons dont ils ont la charge, à permettre aux artistes d’aller chercher le meilleur d’eux-mêmes sans travestir ce qu’ils sont.

Dave Fridmann
Dave Fridmann Dave Fridmann dans son studio (Tarbox Road Studios)

Beaucoup de producteurs sont aujourd’hui aussi connus que les artistes  qu’ils ont produits : Jack Nietzche, Phil Spector, George Martin, Joe Boyd, Bill Laswell, Kim Fowley, Conny Plank, Ric Ocasek, Brian Eno, Martin Hannett, Steve Albini, Butch Vig, Gil Norton, Stephen Street, Nigel Godrich, Dan Carey

Dave Fridmann fait partie de ces producteurs qui ont contribué aux sommets de la discographie des artistes qu’il a produits et est devenu l’un des principaux producteurs de rock indépendant des années 90. Il a d’abord commencé en tant que musicien (bassiste) dans le groupe Mercury Rev. Il s’occupe de l’enregistrement de leurs albums ainsi que de ceux du groupe frère, The Flaming Lips. Dès 1993, il abandonne son rôle de musicien pour se consacrer à la production, à l’enregistrement, au mixage et devient l’un des producteurs les plus recherchés des années 90 et du début des années 2000.

Mojo le classa parmi les 100 visionnaires du son, le décrivant comme le Phil Spector (et son Wall of sound) du rock indé. En effet, le son créé par Dave Fridmann se distingue par un côté luxuriant, spacieux transformant aussi bien des pop songs ou des murs de guitares en symphonies miniatures, brumeuses et lo-fi.

Voici un retour en 10 titres marquants sur sa carrière de producteur

Mercury Rev « Holes », extrait de « Deserter’s songs » (1999)

 

The Flaming Lips « Race for the prize », extrait de « Soft bulletin » (1999). Il reçut en 2007, un Grammy Awards pour l’album « At war with the mystics » des mêmes Flaming Lips

 

Wheat « Be brave », extrait de « Hope and adams » (1999)

 

Sparklehorse « Piano fire », extrait de « It’s a wonderful life » (2001)

 

Ed Harcourt « Beneath the heart of darkness », extrait de « Here be monsters » (2001), album nommé au Mercury Prize

 

The Delgados « Coming on from the cold », extrait de « Hate » (2002)

 

Low « Monkey », extrait de « The great destroyer » (2005)

 

Sleater-Kinney « Modern girl », extrait de « The woods » (2005)

 

MGMT « Kids », extrait de « Oracular spectacular » (2007)

 

Mogwai, « Ritchie Sacramento » extrait de « As the love continues » (2021), album nommé au Mercury Prize

 

La curiosité

En 1997, il enregistre et produit l’album “Zaireeka” des Flaming Lips, album en 4 disques qui doivent être joués simultanément pour simuler un son quadriphonique.

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.