Chasseurs d'images

Musée international de la Miniature

Photographe : Serraille, F., 16 février 2016

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - par B. Yon

Le musée de la miniature et du cinéma change de propriétaire. Crée en 2005 par Dan Ohlmann, artiste miniaturiste, l'établissement passe sous la direction de Julien Dumont, réalisateur et collectionneur suisse.

Dan Ohlmann
Dan Ohlmann Dan Ohlmann

Le fondateur du musée de la miniature et du cinéma, situé dans le 5e arrondissement de Lyon, a passé la main en cette fin d’année 2021 pour se consacrer entièrement à la création de miniatures. Ce passionné, ancien ébéniste et architecte d’intérieur, a consacré 17 ans de sa vie à diriger cet étonnant établissement, qui mêle cinéma et miniature. Deux domaines qui se côtoient dans la réalité, la miniature étant utilisée dans la fabrication des décors de cinéma.

Dans la partie consacrée au cinéma, on croise les œuvres de nombreux créateurs comme Rick Baker, Stan Winston, Amalgamated Dynamics Inc., Grant Mc Cune, New Deal Studios ou encore le français Patrick Tatopoulos. La scénographie de l’exposition a été confiée au spécialiste Alain Bielik, rédacteur en chef de la revue S.F.X. C’est grâce a de nombreux partenariats culturels établis au cours des années que le musée a pu récupérer des pièces mythiques : le monstre d’Alien, la poupée Chucky, Robocop, Gizmo, autant d’objets qui nous plongent dans l’univers fantastique du cinéma.

 

 

La collection permanente de miniatures que l’on découvre dans ce musée  est unique en France. Elle rassemble plus de 100 scènes miniatures hyperréalistes. Le travail de fourmis qu’exécutent les différents artistes miniaturistes, venus de toute l’Europe, plonge le visiteur dans des ambiances à chaque fois différentes. Atelier de tisseur lyonnais, intérieur de prison, temple zen du Japon, les œuvres de Dan Ohlmann sont réalisées d’après photos et mesures prisent sur les lieux d’origine. Un très important travail de report des mesures est effectué par l’artiste pour que tout soit parfaitement à l’échelle. Des décors fascinants et troublants de réalisme se donnent alors à voir.

Aujourd’hui, c’est donc Julien Dumont, un jeune réalisateur, maquettiste et collectionneur suisse, connaissance de longue date de Dan Ohlmann, qui reprend le flambeau. Ce passionné de cinéma connaît le musée depuis son enfance puisqu’il allait déjà régulièrement le visiter avec sa mère. Par la suite, devenu adulte et après une école de cinéma, il va souvent collaborer avec Dan Ohlmann sur la création d’expositions et sur les différents projets du musée.

De nombreux mécènes aident financièrement ce musée, qui reçoit environ 300 000 visiteurs par an.

Les projets de Julien Dumont pour le musée sont nombreux :organisation de master classe, d’expositions temporaires, des invitations de réalisateurs pour des rencontres avec le public. L’idée d’un musée hors les murs fait également partie des ambitions de Julien Dumont, car une partie des collections n’est pas visible par le public par manque de place. Une collaboration notamment avec les Studios Pixel à Villeurbanne  est envisagée.

Ce musée atypique a donc encore une longue vie devant lui.

 

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.