Les Editions lyonnaises d’art et d’histoire : 25 ans de publications

- temps de lecture approximatif de 8 minutes 8 min - Modifié le 08/01/2021 par Gone en Bib

Fin novembre, on apprend que l'ouvrage que nous avons entre les mains est le dernier titre publié par les Editions lyonnaises d'art et d'histoire. Quand on vous dit le dernier... comprenez le dernier, dernier ! Après 25 ans de bons et loyaux services dans le domaine de l'édition régionaliste (ceci n'est pas un gros mot), plus de 350 titres publiés depuis 1995, Corinne Poirieux nous annonce qu'elle tourne la page, l'heure de la retraite a sonné. Alors elle nous rassure : elle va continuer à vendre son stock pendant encore quelques temps (ouf, on va pouvoir faire du réassort). Mais plus de nouveaux livres. Et pas de repreneur.

Lyon méconnu / Régis Neyret, Corinne Poirieux, ELAH, 2011
Lyon méconnu / Régis Neyret, Corinne Poirieux, ELAH, 2011

Alors d’accord, ça ne va certainement pas révolutionner votre vie. Mais pour les bibliothécaires du fonds régional de la bibliothèque municipale de Lyon, Les Editions lyonnaises d’art et d’histoire, ce n’est pas rien. Pensez-vous : un catalogue quasi exclusivement consacré à Lyon, une dizaine de parutions chaque année, de l’histoire de Lyon par ci, de l’urbanisme par là, des galeries de personnalités lyonnaises, une pincée de littérature ; des guides touristiques thématiques pour les curieux, des études historiques pointues pour les passionnés, des livres illustrés pour les paresseux…

Alors on s’est dit que ça valait le coup de leur consacrer un petit article.

Corinne Poirieux, éditrice couteau-suisse

Historienne de formation, Corinne Poirieux fait un peu de journalisme avant d’entrer chez Horvath, éditeur régionaliste où elle s’occupe du secteur lyonnais.

En 1995, suite au rachat d’Horvath, elle se lance dans l’aventure entrepreneuriale et rachète une partie du fonds et le nom d’une maison d’édition en sommeil, les Editions lyonnaises d’art et d’histoire. Son créneau : le patrimoine lyonnais. Elle se retrousse les manches, s’appuie sur son réseau, sollicite des historiens, des universitaires, lance un gros travail de vulgarisation et réalise elle-même certains guides, textes et photos.

En 1998, elle lance une branche de littérature en gros caractères, Visilibris, et développe sa propre formule d’auto-distribution. En 2003, elle crée avec le libraire Jacques Lamy l’association Place aux livres, pour professionnaliser l’organisation du salon du livre lyonnais, une aventure qui prendra fin après l’édition 2009. L’année ou le Progrès lui remet le « Trophée culture » pour son travail d’éditrice militante.

Ses locaux du 2 quai Claude Bernard accueillent à la fois l’activité éditoriale et la vente des publications. Fin 2019, place à la jeunesse, les locaux sont repris par ses trois enfants pour en faire un concept bar qui met en vitrine des produits et talents lyonnais (dont les ouvrages de la maison d’édition) : le Semple – mot qui désigne un élément du métier à tisser. Il faudra attendre que la covid-catastrophe s’apaise pour leur rendre une petite visite.

Sources, à consulter sur Europresse :

ELAH, des livres de caractère, Le Progrès, 1 février 2000

Corinne Poirieux perpétue la mémoire de Lyon, Le Progrès, 15 janvier 2007

De la petite maison d’édition au bar tendance : l’esprit de famille se répand, Le Progrès, 9 décembre 2019.

25 ans de publications

Depuis sa reprise en 1995 par Corinne Poirieux, la maison d’édition développe ses collections autour du patrimoine lyonnais, des guides et ouvrages illustrés au contenu accessible aux monographies issues de travaux d’historiens et de recherches universitaires. On ne pourra pas citer ici tout son catalogue (350, ça fait beaucoup, même en décomptant les rééditions !). On parlera donc des axes forts, et on citera certains ouvrages ou collections qu’on aime particulièrement, ou qu’on utilise beaucoup. Et on vous laisse le soin de découvrir tous les autres, sur le catalogue de la maison d’édition et bien sûr dans les collections de la bibliothèque !

L’histoire de Lyon sous toutes ses coutures

C’est le coeur du catalogue des Editions lyonnaises d’art et d’histoire. Histoire politique, histoire religieuse, histoire de ses institutions, de ses habitants,  transformations urbaines, personnalités du monde politique ou culturel : si vous vous intéressez à la préfecture du Rhône, aux gouverneurs militaires de Lyon, à ses archevêques, à Jean-Baptiste et Emile Guimet, Jean-Guy Mourguet, Napoléon Bullukian, Henri Béraud, Régis Neyret, ou Louise Labé, aux églises Saint-Pothin, Saint-Martin, Saint-Bonaventure, aux femmes de Lyon, à la bourgeoisie statutaire, au marché aux puces, aux lieux secrets de la Résistance, à ses fleuves, sa gastronomie, ses murs peints, ses fortifications, sa géologie, ses maires, sa faculté de droit, l’aviation, ou encore la soierie, vous devriez trouver votre bonheur.

En voici quelques uns qui ont fait le notre.

 

Histoire de Lyon des origines à nos jours / André Pelletier, Jacques Rossiaud, Françoise Bayard, Pierre Cayez, ELAH, 2007

D’accord, il est un peu imposant, mais moins que son édition précédente en 2 volumes. Quant on débarque pour travailler au fonds régional de la bibliothèque municipale de Lyon alors qu’on vient tout droit de sa Normandie natale (quelle drôle d’idée ?!), on est bien content de l’avoir sous la main pour répondre aux demandes des lecteurs férus d’histoire locale sans avoir l’air trop ignare.

Femmes de Lyon / ouv. collectif, ELAH, 2016

Femmes de Lyon, sorti en 2016, n’est pas une énième galerie de portraits, et c’est tant mieux. Il réunit des contributions sur la situation féminine dans la ville au fil des siècles. On y apprend par exemple combien de femmes lyonnaises ont été poursuivies en justice et mises en détention pendant la Révolution française !

Lyon, silhouettes d’une ville recomposée : architecture et urbanisme 1789-1914 / Dominique Bertin, Nathalie Mathian, ELAH, 2009

Une question sur les transformations urbaines vécues par la ville de Lyon entre 1789 et 1914 ? (ça arrive plus souvent qu’on ne le pense). On y découvre la métamorphose de la cité sous l’impulsion de politiques urbaines comme celle impulsée par le préfet Vaïsse au milieu du 19e siècle, mais aussi du fait d’investisseurs privés. Solidement documenté et illustré, c’est un outil à ne pas négliger lorsqu’on cherche des informations sur un quartier ou même un immeuble construit à cette époque.

 

Rues de Lyon à travers les siècles / Maurice Vanario, ELAH, 2002

Rues de Lyon à travers les siècles : XIVe-XXIe siècles est l’aboutissement d’un travail rigoureux réalisé par Maurice Vanario, sous la direction d’Henri Hours. Publié une première fois aux éditions LUGD en 1990, c’est devenu la bible des bibliothécaires de la Documentation régionale pour répondre aux  questions du Guichet du savoir sur les rues lyonnaises, et pour indexer les rues sur Photographes en Rhône-Alpes. A tel point qu’il est parfois difficile de le trouver en rayon ! S’il ne développe pas l’histoire des rues lyonnaises, il en recense les noms anciens et actuels, avec leurs tenants et aboutissants, les dates de création et de dénomination si identifiées et la source d’information (délibération municipale…). Un outil fiable, à compléter avec d’autres sources pour des informations plus détaillées.

Des guides thématiques, ça change du Michelin

Lyon capitale de l’imprimerie, ELAH, 2015

Avec l’essor touristique de la ville de Lyon suite à son classement au patrimoine mondial de l’Unesco, les Editions lyonnaises d’art et d’histoire ont développé une série de guides touristiques thématiques à travers la collection Découvrir la ville autrement . Petits, concis, illustrés, ils permettent de rendre accessible aux curieux des pans du patrimoine lyonnais en se démarquant des Michelin et consorts. Outre Corinne Poirieux, Jean Burdy, Pierrick Eberhard, Regis Neyret, André Pelletier ou encore Dominique Bertin se sont prêtés à l’exercice. Guides de la colline de Croix-Rousse et du Vieux Lyon, Lyon et ses cimetières, Lyon et ses musées, Lyon et ses églises, Lieux de la soie à Lyon, mais aussi Guide de la rose à Lyon, Lyon et ses parcs et jardins, Guide du Lyon gallo-romain… On regrette que certains n’aient pas été réédités, mais il va falloir se faire à l’idée…

Guide de la rose à Lyon / Pierrick Eberhard, ELAH, 2017

Des livres pour découvrir l’histoire de son arrondissement.

La série Connaître son arrondissement, initiée par Jean Pelletier en 1997 avec les 4e et 7e arrondissements, s’est achevée en 2013 par la publication du volume consacré au 8e arrondissement. Chaque ouvrage propose un mélange d’informations historiques et d’itinéraires de découverte pour se familiariser avec le patrimoine de son quartier. Si le look des plus anciennes éditions accuse un coup de vieux, leur contenu reste précieux.

Connaître son arrondissement : le 9e / Jean Pelletier, 2007

Cette série est complétée par la publication d’ouvrages au contenu plus approfondi comme ceux consacrés au 8e arrondissement en 2009 (par Catherine Chambon), au 7e arrondissement en 2012 (sous la direction de Dominique Bertin), et au 5e arrondissement en 2015 (sous la direction d’André Pelletier).

Lyon 8e arrondissement : histoire et métamorphoses / Catherine Chambon, ELAH, 2009

Voir au catalogue de la bibliothèque de Lyon

Les dernières parutions

La préfecture du Rhône : mémoires, de la Révolution à nos jours / sous la dir. de Bruno Benoit, ELAH, 2020

Une histoire de cette institution fondée suite à la création des départements en 1790, à travers ses bâtiments, ses préfets et ses relations avec l’Etat et les élus locaux. Un ouvrage bien documenté au contenu toutefois accessible et richement illustré.

 

Lyon occupé / Gérard Chauvy, ELAH, 2020

Si le journaliste et historien Gérard Chauvy a déjà publié plusieurs ouvrages sur cette période, dont Lyon 40-44 chez Paillot en 1993, le propos s’appuie cette fois sur une sélection de près de 200 documents iconographiques pour faire revivre Lyon sous l’Occupation : photographies, clichés de reconstitutions retrouvés aux Archives départementales, articles de presse, enrichis de témoignages et d’anecdotes. Un pan marquant de l’histoire lyonnaise est ainsi mis à la portée de chacun.

 

Du collège de la Trinité au lycée Ampère, dir. Pierre-Jean Souriac, ELAH, 2019

Publié à l’occasion des 500 ans de la fondation du collège de la Trinité, aujourd’hui Lycée Ampère, le livre revient sur l’histoire de l’établissement qui a survécu aux aléas de l’Histoire : développé par les Jésuites, successivement école centrale sous la Convention, lycée de Lyon après la Révolution, lycée impérial sous Napoléon, collège royal à la Restauration et aujourd’hui lycée polyvalent régional. Pierre-Jean Souriac est maître de conférence à l’université Jean Moulin Lyon 3.

Mais où trouver les livres des Editions lyonnaises d’art et d’histoire ?

Plusieurs possibilités :

  • les emprunter à la bibliothèque, une bonne partie de la production éditoriale est présente en salle de lecture de la Documentation régionale à la Part-Dieu (4e étage, oui c’est haut mais il y a un ascenseur, et sinon c’est l’occasion de faire un peu de sport), vous en trouverez également certains en bibliothèques d’arrondissement. Voir les ouvrages des Editions lyonnaises d’art et d’histoire (ELAH) au catalogue de la BM de Lyon
  • Les acheter auprès de l’éditeur, en commandant directement sur le site des Editions lyonnaises d’art et d’histoire, ou en passant au 2 quai Claude Bernard. Si Corinne Poirieux est dans les murs, elle sera ravie de discuter avec vous de son activité d’éditrice.
  • En librairie, vous pouvez par exemple repérer les ouvrages disponibles chez les libraires indépendants de la région grâce au site Chez mon libraire

En guise de conclusion, disons simplement que si on est triste de savoir que les Editions lyonnaises d’art et d’histoire cessent leur activité éditoriale, on se console en se disant que le secteur de l’édition lyonnaise est plutôt dynamique, et que d’autres éditeurs publient et continueront à publier des livres sur notre ville. Parmi les lyonnais, on pense à Libel, qui développe son domaine régional, à Lieux-dits, aux éditions du Poutan à Villefranche, et bien d’autres encore… Si vous vous intéressez à l’édition dans la région, rendez-vous sur l’annuaire des éditeurs proposé par Auvergne-Rhône-Alpes Livre et Lecture (il y a même une catégorie régionalisme, oui oui !)

Bonnes lectures, on se retrouve en 2021 !

Tags

:

Partager cet article

Poster un commentaire

2 thoughts on “Les Editions lyonnaises d’art et d’histoire : 25 ans de publications”

  1. Ben and M dit :

    merci à Gone en Bib pour cetexcellent article.

  2. Benand Mya dit :

    Toute ma reconnaissance à Corinne Poirieux , françoise Bayard, Régis Neyret et autres historiens lyonnais ……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *