Allan Kardec

Rencontrez chaque mois, l’une des nombreuses personnalités qui ont forgé l’histoire de Lyon et de la région au fil des siècles

- temps de lecture approximatif de 2 minutes 2 min - Modifié le 06/05/2017 par Laurent D

De son vrai nom, Denizard Hippolyte-Léon Rivail, est né le 3 octobre 1804 à Lyon, au 76 rue Sala. Il s’est imposé au XIXe siècle comme le père du spiritisme.

Portrait d
Portrait d'Allan Kardec

Éléments biographiques

Né d’une ancienne famille qui se distingue dans la magistrature et le barreau,  il ne suit pas cette carrière. Dès sa première jeunesse, il se sent attiré vers l’étude des sciences et de la philosophie.

1815:  le jeune Rivail est élève de Pestalozzi à Yverdun (Suisse).  Il devient un des disciples les plus éminents de ce célèbre professeur pionnier de la pédagogie moderne.

1828:  associé avec un de ses oncles, Rivail crée une école à Paris. Peu de temps après  il soumet au parlement un Plan proposé pour l’amélioration de l’Éducation publique

1831:  il récidive et publie un Mémoire adressé à messieurs les membres de la commission chargés de réviser la législation universitaire et de préparer un projet de loi sur l’enseignement où il établit la hiérarchie des aristocraties qui se sont succédées dans l’histoire humaine : 1) de force, 2) de droit (qui a été abolie en 1789), 3) de fortune (aristocratie bourgeoise) et 4) d’intelligence.

1834-1855:  Ruiné par de mauvais placements financiers il cumule les emplois: enseignant, auteur d’ouvrages pédagogiques, comptable.

1854:  Il découvre l’existence des tables tournantes  grâce à un magnétiseur de ses amis.

Il trouve dès lors sa place dans les cercles spirites parisiens, au côté de Victorien Sardou.

C’est à cette époque qu’il prend son surnom d’Allan Kardec, nom qu’il pense correspondre à celui qu’il portait lors d’une vie antérieure, alors qu’il était druide.

A découvrir dans nos collections

 Le saviez-vous ?

Il existe à Lyon en hommage à l’œuvre d’Allan Kardec, une stèle, ou plus exactement un menhir, sur l’espace vert central de l’axe Nord-Sud, face au Sofitel.

Aujourd’hui peu de Français, et de Lyonnais, connaissent le nom d’Allan Kardec. Et pourtant une recherche sur Google avec le nom de Kardec indique que celui-ci est cité dans plusieurs dizaines de milliers de pages sur Internet ! D’où viennent ces milliers de pages consacrées à Allan Kardec ?! Du monde entier mais surtout du continent sud-américain et plus particulièrement du Brésil. Dans ce pays :  « les adeptes se comptent par millions et Allan Kardec y est une des personnalités françaises les plus célèbres avec Victor Hugo, qui s’adonna également au spiritisme lors de son exil sur l’île de Jersey ». Lire la page Expérience spirite à Jersey. Exposition – Victor Hugo, l’homme océan. Bnf.

Retro-presse

Au moment  du décès d’Allan Kardec en 1869, le nombre de ses adeptes était évalué à un million. Mais il n’eut pas que des disciples ; c’est dans le journal satirique Le Rasoir du 1 mai 1869, p.3

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *