logo-article

We are

Jon BATISTE

Un album multi-genres grave et groovy...

Dans son pays Jon Batiste est une icône médiatique et musicale. Chef d’orchestre de l’émission « The late show of Stephen Colbert », c’est aussi un pédagogue reconnu, un directeur de musée, un activiste anti-raciste… Il vient également de co-composer la bande originale du dernier film Pixar : Soul. Ou selon les réalisateurs, il était l’influence principale du héros : un pianiste de jazz.

 

 

Capable d’agréger toutes les musiques afro américaines, Batiste réalise ici un nouvel album léger, profond, dansant et investi. Un album qui transporte. L’on passe successivement d’un morceau de pur piano jazz à un rap rock façon Outkast, puis a un gospel militant avant d’enchainer avec un rock’n’roll groovy ou une chanson de crooner jazz. Le tout lié par l’énergie et l’envie de faire bien. La liste des invités est assez conséquente. On peut noter entre beaucoup d’autres la présence de la romancière Zadie Smith au chant ou encore le souffle d’un Brass band neo-orleanais… Toutes les figures tutélaires de l’activisme et de la musique afro-américaine sont aussi rameutées. On pense à Stevie Wonder, James Brown, Raphael Saadiq, Prince, Marvin Gaye… Et ce qui pourrait faire penser à un immense fourre-tout s’avère en fait être un album très maitrisé et harmonieux. Un album de revendication joyeux et coloré.

 

 

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *