logo-article

Palberta5000

Palberta

Les trois new-yorkaises un peu perchées nous livrent un nouvel album, seize titres d’un joyeux art-rock lo-fi !

Le prolifique trio (en moyenne une vingtaine de titres par album) sort un troisième album, toujours dans un esprit DIY, mais avec cette fois-ci une dimension plus pop : finis les morceaux de moins de deux minutes, place à des chansons plus longues et structurées. Leur musique est toujours aussi sincère et directe, une forme d’urgence créative euphorisante et faussement brouillonne qui réjouit.

Lily Konigsberg (chant, guitare), Anina Ivry-Block (basse) et Nina Ryser (batterie) sont les reines de la discordance assumée, elles s’amusent avec les disharmonies dans un duel acharné entre la guitare et la basse, en perpétuelle opposition. Leurs trois voix sont comme une clameur de chant/parlé, percutant, direct, brute, et c’est ce qu’on aime. C’est un trio où règne l’équité sonore, aucun instrument n’est plus mis en avant qu’un autre, comme dans Before I got there.

Cet album vous déroutera peut-être, mais on ne peut rester insensible devant la joie de créer que ces musiciennes nous transmettent frontalement, et c’est réjouissant !

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Type :

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *