logo-article

Les suicidés de Demmin : 1945, un cas de violence de guerre

Emmanuel Droit

En revenant sur un fait dramatique, celui du suicide collectif de près de 1000 habitants de la ville Demmin, en Allemagne, entre le 30 avril et le 4 mai 1945, l’auteur se penche sur ce que l’historien de la guerre, Christian Ingrao, appelle « une énigme de la violence ».

Sans jamais chercher l’émoi, Emmanuel Droit, tel un enquêteur, interroge tout à la fois, les témoins (certains toujours vivants), le contexte (la peur de l’invasion et les atrocités commises par l’ennemi russe) mais aussi la propagande nazie (celle distillant un pacte mortifère et sacrificiel entre un peuple et son führer). Par ailleurs, en s’approchant toujours plus près de ces évènements dramatiques, l’auteur réussit à nous extraire du sentiment de sidération pour nous dévoiler, en partie, les mécanismes de ces violences de guerre.

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.