logo-article

La vie professionnelle des poupées russes

Petit guide impertinent de la reconversion professionnelle

Marine Baumann-Luna et Alexandre Luna

Se reconvertir, changer de cap, reprendre à zéro, se lancer, sortir des sentiers battus…

Et pléthore d’autres assertions poétiques devenues familières à nos oreilles de contemporains empressés. Douce novlangue pour les foules sentimentales que nous sommes : à l’ère de l’anthropocène, nous avons une seule vie, vivons la pleinement !

Loin de nous l’idée de la passer à effectuer un bullshit job ou de laisser s’installer la routine dans le couple fusionnel que nous formons avec notre bureau, car comme dit M. Souchon :

« On a soif d’idéal, attirés par les étoiles, les voiles, que des choses pas commerciales… »

Certes ! Mais si l’on nous abreuve de success stories alléchantes, où le sentiment dominant est celui de la facilité, la réalité de la reconversion professionnelle est souvent plus complexe et moins manichéenne.

Ne devient pas éleveur de rennes en Alaska qui veut… et surtout immédiatement !

Dans leur guide impertinent de la reconversion professionnelle, La vie professionnelle des poupées russes, Marine Baumann-Luna et Alexandre Luna ont sût faire la nuance avec pragmatisme et sans désenchantement. Ce couple de trentenaires a vécu les tribulations d’une reconversion totale : évoluant à l’origine dans les secteurs du commerce et de l’immobilier, ils sont aujourd’hui à la tête d’un salon de thé dynamique et florissant.

Comme beaucoup, ils ont fait l’expérience du « jour de trop », celui qui sert de propulseur à l’émergence d’un renouveau professionnel, d’un projet tant nécessaire qu’idéal.

Mais là est le nœud : entre le nécessaire et l’idéal, il y a ce « temporaire » plus ou moins long et tortueux !

Ce guide léger passe au crible, au travers d’articles courts mais percutants, les recoins, circonvolutions et obstacles de la reconversion professionnelle : la quête de sens, le retour au rêve d’enfant, la place du hasard, le regard des autres, la possibilité de l’échec, le syndrome de l’imposteur…

Car être un reconverti, ça s’apprend !

Un livre de chevet rassurant et honnête pour tous les apprentis reconvertis : ceux d’aujourd’hui, de la veille et de demain.

 

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *