logo-article

Antiphonals

Sarah Davachi

La compositrice canadienne de musique expérimentale en est à son 17è album. Il n'est pas trop tard pour s'y mettre.

Sarah Davachi aime les instruments acoustiques autant qu’elle aime les torturer, les manipuler. Pour nous les faire entendre sous un autre angle d’ouïe, en magnifier les textures, en exprimer des potentiels inattendus.

Elle s’affranchit des rythmes carrés ou rectangulaires et nous plonge dans une brume à couper au couteau. Les sonorités distordues et étirées de Mellotron, orgue, hautbois, piano, synthétiseur, clavecin, guitare, violon, les effets d’écho, la texture d’un enregistrement sur bandes magnétiques… Tout semble à la fois familier et mystérieux, proche et fuyant.

C’est à l’auditeur de donner sens à ce chemin de vibrations en huit étapes. Huit titres qui sont autant de défis à notre attention, à notre capacité à lâcher prise. Et quand un morceau se termine on réalise qu’on était loin. Comme perdus dans une couleur, dans une lueur, dans une état de conscience autre. Et on ne sait plus si c’est le matin ou le soir, si on dort ou si on est réveillé, si cette phrase va finir un jour. Oui c’est légèrement exagéré, mais vous voyez l’idée.

Vues : 2

Voir dans le catalogue de la BML

Tags

Partager

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *