Cirque

Le Cirque Plume

- temps de lecture approximatif de 3 minutes 3 min - Modifié le 07/07/2017 par Hélèna D.

Le Cirque Plume c'est d'abord des rencontres de hasard, au gré des fanfares, des fêtes des vins ou des pommes. Puis ils décident de créer un cirque et chacun commence un long apprentissage. Ils s'entraînent pendant de longues heures, jusqu'à faire oublier que ce qui sera donné au public est le fruit d'un travail inlassable. Le Cirque Plume propose un cirque non-conventionnel, inventif, étrange, poétique et plein d'humour.

Cirque Plume / © Mickael Petit
Cirque Plume / © Mickael Petit

« Le spectacle du Cirque Plume est fait par des vivants pour des vivants. Il est joyeux, coloré, profond, poétique, sale, brouillon, précis, il est comme la vie.  » (Source : site du Cirque Plume)


Naissance du Cirque Plume

La compagnie Le Cirque Plume est créée en 1984 à Besançon. Si quelques-uns des fondateurs du Cirque Plume se rencontrent lors d’une fanfare organisée sur une péniche, le véritable noyau de la troupe se constitue en 1980 dans un festival des Arts de la rue. Il est constitué d’artistes autodidactes en révolte -écologistes, anarchistes et poètes – qui sont contre les idéologies d’une société de la consommation et la rentabilité. Puis ils créent des spectacles de rue, mélangeant déjà la musique aux techniques de cirque, au boniment, au théâtre, à la danse, qu’ils donnent dans les fêtes rurales, les rues des villes et les petits théâtres.

Ils créent en 1983 sous chapiteau leur premier spectacle  » Amour, jonglage et falbalas ». Aux débuts de l’année 1984, ils sont neuf : Hervé Canaud, Michèle Faivre, Vincent Filliozat, Jean-Marie Jacquet, Bernard et Pierre Kudlak, Jacques Marquès, Robert Miny et Brigitte Sepaser, tous unis autour d’une envie de créer un cirque mélangeant un esprit de fête, de rêve et de poésie tout en traitant de sujets d’actualité, ils créent le Cirque Plume.
C’est une des premières compagnies de cirque qui révolutionne les arts de la piste au début des années 1980. Il débarrasse le cirque de son image de simple divertissement et le fait entrer dans le champ artistique. Leurs spectacles sont sans animaux, aériens, originaux, inventifs.

La petite troupe se professionnalise

Une ébauche de tournée se crée en 1984, mais les spectacles sont le fruit d’amateurs. La nécessité de s’allier à des professionnels issus de formations circassiennes devient indispensable. Ils recrutent donc des artistes extérieurs au groupe fondateur. La troupe ne se distingue pas des autres petits cirques itinérants, mais dispose d’un système d’organisation efficace : l’autogestion. Ainsi chacun des membres de la troupe exerce tour à tour les différents corps de métier qui permettent le fonctionnement d’une troupe artistique itinérante.

L’année 1986 marque un tournant, le Cirque Plume participe au Festival Off d’Avignon et entre enfin dans le cercle des compagnies professionnelles reconnues. Les conditions matérielles, financières et d’organisation de la troupe s’améliorent. Le Cirque plume devient plus professionnel, ses choix esthétiques s’affinent et se peaufinent par la création de nouveaux numéros et l’invention de mises en scène et de costumes plus élaborés.

Les tournées et les prix

Et en 1988, avec « Spectacle de Cirque et de Merveilles », c’est le début des tournées nationales et internationales (Tunisie, Maroc, Belgique et Suisse)
À partir de la fin des années 1980, c’est la consécration pour le Cirque Plume qui ne s’arrête plus de créer. En 1989, le Cirque Plume se voit couronné par le Grand Prix national du cirque et celui du Cirque de référence du ministère de la culture.
L’année 2004 est riche en succès : « Plic Ploc » sera nommé pour les Molières 2006 dans la catégorie « grand prix spécial du jury théâtre public en région » .

 Pour aller plus loin

Enregistrer

Enregistrer

Partager cet article

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *