Sciences et bandes-dessinées

- temps de lecture approximatif de 22 minutes 22 min - Modifié le 28/06/2016 par Bibliothèque municipale de Lyon

La science a toujours été une forte source d'inspiration pour la bande-dessinée comme en témoigne la dernière sélection du festival de la BD d'Angoulême. Voici donc un florilège de BD marquantes sur ce thème.

Alpha… Directions de Jens Harder (Actes Sud)
Alpha… Directions de Jens Harder (Actes Sud)
Depuis l’apparition de la bande-dessinée (le Docteur Festus de Töpffer, ancêtre des Cosinus, Nimbus et autres Tournesol, est né dès 1849), la science et son cortège de découvertes, inventeurs, savants (plus ou moins fous) font les beaux jours du neuvième art. Tout comme l’histoire, cette discipline a aussi donné lieu à des BD plus documentaires et pédagogiques. Plus récemment encore, elle a également suscité des œuvres d’un genre nouveau, supports d’une exceptionnelle créativité. Cette année, le festival de la bande-dessinée d’Angoulême aura lieu du 27 au 30 janvier 2011. Trois albums à thématique scientifique ont été sélectionnés pour la compétition officielle : « Logicomix » (mathématiques), « La parenthèse » (médecine) et « La marche du crabe » (zoologie).

1 – Sélection de BD très fortement documentées

  • a – Sciences
  • b – Médecine
  • c – Bibliothéconomie

2 – BD à visée pédagogique

  • a – La bande-dessinée peut-elle être pédagogique ?
  • b – Un support intéressant pour des sujets très variés
  • c – Quelques séries

3 – Les super-héros et la science

  • a – Comics américains
  • b – Héros d’ici

4 – Bande de savants

  • a – Quelques illustres savants
  • b – Caractéristiques du savant dans la bande-dessinée

1 – Sélection de BD très fortement documentées

Pour écrire les scénarios et illustrer ces bandes-dessinées qui abordent des sujets très variés, les auteurs font appel à des spécialistes ou témoignent de leur propre expérience.

a – Sciences

GIF - 17.1 ko

Logicomix
Ce roman graphique, construit sur le mode d’un psycho-thriller mathématique, explore les grandes recherches en mathématiques fondamentales et en philosophie du XXe siècle.

Sélectionné en compétion officielle pour le festival d’Angoulême 2011 : voir la fiche de la BD

JPEG - 9.7 ko

Actes sud

Alpha : … directions
Raconter la plus longue histoire qui soit, celle du monde, du Big Bang jusqu’à l’émergence des premières sociétés humaines, soit 14 milliards d’années, tel est le tour de force réalisé par Jens Harder. Pour évoquer la formation du système solaire, la création de la planète bleue, puis l’apparition de la vie, il reproduit avec des volutes virtuoses des éléments de documents scientifiques variés et authentiques. Il s’appuie sur les découvertes les plus récentes en astrophysique, en biologie et en archéologie.
Ainsi composées, ces pages en bichromie (bleu, rouge, verte ou brune …) sont d’une puissance graphique extrême : le récit de la création de la Terre devient l’histoire la plus fascinante jamais lue.

JPEG - 6.6 ko
Capitol éditions

Lucy, l’espoir
On connaît Lucy, notre ancêtre (3,7 millions d’années), grâce à Yves Coppens – qui postface cet album. Grâce à Liberatore, on saura à quoi elle pouvait ressembler. Tout est parti de la découverte originelle, celle des pas, aujourd’hui fossilisés, d’un adulte et d’un enfant. Le scénario, plausible, imaginé par Patrick Norbert, nous fait assister à la survie d’une mère, acharnée à défendre son enfant et séduite par un jeune mâle dissident de la harde (individualisme du XXIe siècle oblige). De cette rencontre improbable est né, en grand format, un album sortant de l’ordinaire, où l’on retrouve les qualités graphiques de Liberatore : un rendu quasi photographique, mis au service d’une histoire qui justifie un tel traitement puisqu’elle est à la fois élémentaire et, par ses conséquences, grandiose.
Critique parue dans l’Express du 1er décembre 2007.

Pour en savoir davantage au sujet de Lucy, l’espoir cliquez ici.

JPEG - 6.8 ko
Champaka

Macula Brocoli
Le décodage génétique des risques de maladie progresse a grands pas. Dans quelques années, les plus curieux pourront s’offrir leur décodage complet. Les plus curieux ou les plus téméraires ? Peut-on approcher de la vérité sur notre destin sans y perdre notre sérénité ?
Un ouvrage scénarisé avec le Dr. Laurent Alexandre, spécialiste de la génétique, qui explore philosophiquement les progrès du décryptage du génome humain. Des biotechnologies qui nous offriront sans doute bientôt de lire dans nos propres chromosomes nos facteurs de risque de maladie. Mais peut-on supporter la perspective d’une maladie, parfois sans remède efficace ? En tout état de cause, ces informations mettront au premier plan les recherches sur un style de vie favorable à la prévention des maladies.
Vous pourrez voir quelques planches en cliquant ici.

JPEG - 6.4 ko
Soleil productions

La marche du crabe
Court métrage récompensé à maintes reprises, La Révolution des Crabes, avant de connaître une suite sous la forme d’un long, sera adapté en bande dessinée : une trilogie caustique autour de la condition d’un crabe, le Cancer Simplicimus Vulgaris.
En effet depuis 400 millions d’années, toutes les espèces évoluent dans la joie et l’allégresse. Toutes sauf une : le Cancer Simplicimus Vulgaris, ou crabe carré. Cette sous-espèce de crustacés peuplant les rivages de l’Estuaire de la Gironde est frappée, depuis des millénaires, d’une étrange tare : elle ne peut changer de direction et est condamnée à marcher selon une même ligne droite ! Mais durant un été comme les autres, pendant que les vacanciers profitent du soleil et des congés payés, trois petits crabes carrés vont se rebeller et bouleverser ainsi l’écosystème tout entier !

Sélectionné pour la compétition officielle au festival d’Angoulême 2011 : voir la fiche de la bd

JPEG - 36 ko
Quae-Inra

Cancer des tropiques

Au beau milieu des Tuamotu, une biologiste spécialiste des coraux disparaît avec ses travaux. Toutes les hypothèses sont permises… Une mise en lumière de la fragilité de l’écosystème des récifs coralliens.

b – Médecine

Delcourt

 

La parenthèse
Elodie Durand, son auteur, y aborde en effet une partie de sa vie, une parenthèse particulièrement douloureuse. A l’époque, elle a une vingtaine d’années et depuis peu, perd la mémoire et multiplie les crises d’épilepsie. De scanner en IRM, les médecins finissent par déceler une petite tumeur cérébrale. C’est cette vie là qu’elle raconte, l’arrivée de la maladie, l’effacement des souvenirs, le monde médical et hospitalier, l’entourage de ses proches, de sa mère et de son père, la vie qui bascule, qui continue… et qui finalement reprend. Grâce à son écriture particulièrement douce, à des pages en noir et blanc au graphisme alternant traits légers et torturés, Elodie parvient à happer littéralement le lecteur, à lui faire partager, lui expliquer sa maladie sans le mettre en situation de voyeur. Un témoignage poignant et un bel album.

Sélectionné pour la compétion officielle à Angoulême 2011 : voir la fiche de la BD

GIF - 15.1 ko
Delcourt

Mince alors !
Paru initialement aux éditions Villard Books en 2008 sous le titre The Big Skinny, Mince alors ! témoigne, comme son sous-titre l’indique, de l’expérience de Carol Lay pour maintenir au mieux sa ligne.
Lorsqu’elle tombe, à plus de quarante ans, sur une photo d’elle, cette auteur américaine comprend que toute sa vie elle a pesé 12 kilos de trop. Malgré les différents régimes, malgré les consultations d’hypnotiseurs et malgré les cures de pilules pour maigrir. Bref, c’est le déclic et dès lors, Carol Lay n’aura de cesse de chasser les kilos en trop en faisant de l’exercice et, surtout, en comptant la moindre calorie avalée. Un combat de tous les jours qu’elle nous relate dans ces pages d’une originalité, d’une fraîcheur, d’une drôlerie, d’une légèreté tout à fait admirables. Cerise sur le gâteau, ou plutôt cerise sur le légume, Mince alors ! propose une trentaine de recettes adaptées au public français et des conseils pour une alimentation saine et équilibrée. Une BD autobiographique à l’humour allégé à consommer sans modération.

c – Bibliothéconomie

JPEG - 8.4 ko
Chambourakis

Bookhunter
Le saviez-vous ? Aux Etats-Unis, il existe une police des bibliothèques. Composée des meilleurs enquêteurs, cette police se charge de résoudre les problèmes les plus cruciaux, comme lorsqu’un forcené prend en otage l’ensemble des exemplaires du Lobby chinois en Amérique, ou qu’un faussaire de génie a dérobé et remplacé une bible Caxton, un incunable que la bibliothèque d’Oakland doit rendre trois jours plus tard à celle du Congrès. Jason Shiga, qui a suivi des études de mathématicien (il est d’ailleurs diplômé de la prestigieuse Université de Berkeley) livre ici une parodie de polar décalé, dans le monde feutré et placide des bibliothèques. Entre Starsky & Hutch et Mission Impossible pris au second degré, voilà une lecture réjouissante !

JPEG - 5.7 ko
Gawsewitch

Moi vivant, vous n’aurez jamais de pauses
Parce qu’il vaut mieux rire des mauvaises expériences qu’en pleurer, Leslie Plée, 28 ans, raconte avec humour comment elle a cru devenir libraire en travaillant dans « une grande surface de produits culturels ». Après des études d’art à l’école Estienne et un DUT métier du livre, la jeune femme a été embauchée dans un grand magasin du bouquin, où l’on vend des livres comme de la bière – ceux qui restent en rayon plus de 3 mois virent, même s’il faut retirer Freud du rayon psycho – et où l’on traite les salariés avec un réel cynisme. Leslie Plée épingle ce management immoral et cette gestion calamiteuse sur son blog, aujourd’hui publié sous le titre Moi vivant, vous n’aurez jamais de pauses. Libraires de tous les pays…

Enfin juste pour le plaisir, une fiction dans laquelle un archiviste est le personnage principal :
L’archiviste

JPEG - 17.5 ko
Casterman l’archiviste

Isidore Louis, spécialiste des mythes et légendes, est chargé par les responsables de l’Institut Central des Archives d’un rapport sur d’étranges cas de superstition.
Des gens, de plus en plus nombreux, croiraient à l’existence d’un univers parallèle : les Cités Obscures.
Plus il rassemble de documents sur des villes comme Xhystos, Calvani, Brüsel ou Mylos plus Isidore Louis se persuade de l’existence de cet Autre Monde. Persécuté par ses supérieurs, l’Archiviste finira par rejoindre les Cités Obscures.

2- BD à visée pédagogique

a – La bande-dessinée peut-elle être pédagogique ?

L’auteur de cet article, Serge Tisseron, a présenté à l’Université Claude Bernard de Lyon en 1977 sa thèse de médecine sous forme de bande-dessinée. Il la décrit comme une tentative graphique sur l’histoire de la psychiatrie.
Il nous rappelle qu’aux Etats-Unis le manuel de thérapies comportementales alors adopté et conseillé par plus de trois cent cinquante institutions scolaires américaines était rédigé en bandes dessinées (Con Man in Education and Other Equally Exciting Places)

b – Un support intéressant pour des sujets variés

Depuis longtemps, la question ne se pose plus.
La bande-dessinée est bien évidemment utilisée comme outil pédagogique, par exemple comment utiliser un microscope ?

JPEG - 11 ko
Dupuis

Le labo
Sous forme de bande dessinée, des reportages sur l’avancement de la science qui vont à la rencontre des chercheurs de dix grands laboratoires scientifiques, comme le CNRS, le Muséum d’histoire naturelle ou Institut de biologie physico-chimique.

Grand-mère et son nombre

JPEG - 27.5 ko
Ellipses

L’histoire des nombres, en dessins et en bulles.

JPEG - 10 ko
Ellipses

Matt et mathilde
Une fois de plus, Matt et Mathilde sortent de cours de maths dépités ; ils n’ont encore rien compris ! Leur grand-père, papi Blaise, leur dévoile un mystérieux parchemin qui, selon lui, cache un fabuleux trésor. Pour aider nos deux héros à le décoder, le lecteur voyagera dans de nombreux pays à la rencontre de personnages aussi mystérieux que burlesques. Seules réflexion et ruse lui permettront d’arriver à ses fins… Cet ouvrage aborde de façon pédagogique et ludique les chapitres de la classe de troisième. Basé sur des énigmes et des jeux mathématiques, il permet d’appréhender l’histoire des mathématiques de façon amusante tout en préparant sérieusement le brevet des collèges.

JPEG - 14.6 ko
Casterman

Histoire de l’aviation
De Hergé à Hubinon, de Walthéry à Chaland, de Pratt à Micheluzzi, les auteurs de bandes dessinées sont nombreux à avoir rêvé du ciel et de machines volantes. Extraites de leurs albums, près de cent cinquante vignettes illustrent une histoire de l’aviation.

A lire :
L@bd : des ressources pédagogiques, une importante base de données, des sélections d’albums ainsi que la Bibliographie « Sciences et Bd » par le CRDP d’Amiens

Une recherche thématique est possible sur le site de la cité internationale de la bande dessinée et de l’image.

c – Quelques séries

JPEG - 7.9 ko
Belin

Au début des années 1980, Jean-Pierre Petit mettait en scène Anselme Lanturlu afin de vulgariser différents phénomènes astronomiques :
– Le trou noir
– Le topologicon
– Mille milliards de soleils
– Comic story
– Big bang

JPEG - 20.5 ko
Pika éducatif

Plus récemment, chaque volume de la série pour la jeunesse Manga sciences traite un sujet : le fonctionnement du corps humain (volume 1), la création et la construction des fusées (volume 2), création de la Terre (volume 4), …
A partir d’exemples issus du quotidien des enfants, trois personnages récurrents d’environ dix ans, Ayam (la fofolle), Asari (la sérieuse), et Yoshio (le garçon) sont amenés lors d’une discussion à aborder un sujet scientifique et à participer à des expériences.

JPEG - 14.6 ko
Casterman

L’histoire des sciences en bande-dessinée
Cette série de cinq bandes dessinées répond à ces questions et bien d’autres, en relatant l’histoire des sciences depuis la préhistoire jusqu’aux XVIIIe siècle.
Les auteurs se sont particulièrement attachés à mettre en évidence le questionnement scientifique propre à chaque civilisation.
Chaque chapitre de la bande dessinée se concentre sur une des grandes civilisations et décrypte tour à tour les avancées de chaque discipline : astronomie, mathématiques, chimie, physique, géographie, médecine…
Ainsi, page après page, on chemine aux côtés des savants pour comprendre leurs découvertes. Les auteurs, Shin Young-hee et Jung Hae-yiong, ont rendu aussi vivant que possible la vie et les expériences des savants. Aucun des plus grands scientifiques ne manquent et leurs découvertes sont clairement expliquées. Une chronologie de l’aventure scientifique et un index complètent utilement chaque album.
Mais le succès de ces bandes-dessinées tient au ton humoristique qui séduit un vaste public dès dix ans.
Les contenus ont été validés sous la direction scientifique de Park Sung-Rae, enseignant d’université, diplômé de physique et d’histoire, président de l’Association de l’Histoire des sciences de Corée.

JPEG - 5.3 ko
Bayard

La vie des très bêtes
Quarante fiches pour apprendre de façon humoristique les secrets des animaux, rédigées par Marion Montaigne, également auteure du blog Tu mourras moins bête. Un quiz final permet de tester les connaissances du lecteur.

JPEG - 4.5 ko
Bayard

Ils reviennent
Quinze fiches présentent, les pensées les plus intimes d’animaux étranges, insectes méprisés, poissons dégoûtants, mammifères incompris et drôles d’oiseaux. Le lecteur y rencontre notamment un écureuil volant qui se prend pour Batman, une chouette équipée de gadgets comme James Bond et découvre à quel point la vie des hérissons est difficile…

3 – Les super-héros et la science

a – Comics américains

JPEG - 8.8 ko
EDP Sciences

D’où viennent les pouvoirs de Superman ?

A l’aide des connaissances actuelles de la physique, de la chimie, de la physiologie, l’auteur, astrophysicien, montre Superman tel que nous ne l’avons jamais vu, c’est-à-dire tel qu’il devrait être constitué pour parvenir à sauver le monde, soulever une voiture à bout de bras, arrêter un train en marche ou entendre une conversation lointaine.

Jim Kaliakos est un professeur de physique américain passionné de comics américains. Il s’est amusé à détecter toutes les incohérences scientifiques présents dans les bandes dessinées de super-héros. Quelques-unes de ses conférences « Physics of superheroes » sont consultables en ligne.
Kaliakos a vite pensé que les comics permettrait de rendre la science plus accessible et plus excitante pour les étudiants de tous âges.
La première illustration, et la plus emblématique maintenant, est la mort de Gwen Stacey. Elle est jetée du haut d’un pont par le super-méchant Bouffon vert. Spiderman essaie de la rattraper avec son fil d’araignée et alors que tout pense à croire que le fil provoque le décès de la jeune fille en arrêtant net sa chute, l’explication donnée par le comics est le « choc de la chute ».
On peut très bien résoudre ce problème de manière simple. Avec 90 mètres de chute, la vitesse finale au niveau du sol serait approximativement de 150 km/h. Un arrêt brusque est bien capable de rompre le cou à la demoiselle.

Kaliakos s’est intéressé à de nombreux problèmes posés dans les comics : La réduction de taille entraîne ainsi de très nombreuses difficultés ; Le super-héros homme-fourmi parlerait avec une voix hypersonique car ses cordes vocales auraient une taille inférieure au millimètre et il deviendrait sourd aussi. N’importe quel courant d’air le ferait voltiger et une simple goutte d’eau aurait le même poids que lui et pourrait l’immobiliser (comme l’est une fourmi réelle).
Le personnage favori de Kaliakos est le super-héros Atom qui peut devenir aussi petit qu’il le souhaite (du moins jusqu’à l’échelle atomique).

b – Héros d’ici

Les savants occupent une place centrale – et plutôt mouvementée – dans les aventures de Tintin. Ils nous laissent l’empreinte de souvenirs indélébiles parmi lesquels une fusée à damier rouge et blanc, devenue bien plus célèbre que toutes les Ariane et Saturne réunies.
Lorsque Hergé est né, les avions faisaient encore des sauts de puce. A sa mort, l’humanité avait connu la bombe atomtique et avait posé le pied sur la lune ! Hergé fit de Tintin un témoin de ces bouleversements, particulièrement des enthousiasmes, peurs, croyances et dangers qui caractérisent l’histoire de la science.

JPEG - 15.3 ko
Science et vie

Dans Tintin chez les savants, des scientifiques, chercheurs et journalistes voyagent, entre science et fiction, dans l’oeuvre de Hergé. L’ouvrage se termine par le pétillement des « bulles de science » qui expliquent les multiples expérimentations scientifiques que l’on découvre dans les aventures de Tintin.

Nous ne signalerons que trois autres études parmi la multitude d’ouvrages qui analysent l’oeuvre d’Hergé.

JPEG - 35.8 ko
Casterman

Le Tournesol illustré
Aussi drôle qu’érudit (l’abondance des notes et références bibliographiques en témoigne), accompagné de très nombreuses illustrations, ce livre vient enfin rendre justice à un grand homme de notre siècle, le professeur Tournesol.

BMP - 78.1 ko
Flammarion

Mais où est donc le temple du Soleil ?
Une enquête scientifique qui nous apprend où se situe le Temple du Soleil, à quelle date Tintin a marché sur la lune, quelles sont les hypothèses sur la nature de l’étoile mystérieuse, le jour de sa découverte, etc.

La science selon Tintin, Blake et Mortimer

JPEG - 10.8 ko
Science et vie

Blake et Mortimer face aux démons de la science : édition spéciale Science&vie n°17 novembre 2003
Choisir pour héros d’une bande-dessinée un professeur de physique nucléaire, il fallait être Edgar P. Jacobs pour l’oser ! Tout comme bâtir ses scénarios sur des projets technologiques aussi futuristes que l’espadon (avion supersonique amphibie ultrarapide), les androïdes, le voyage dans le temps, la manipulation des cerveaux ou la guerre météorologique.

JPEG - 6.4 ko
Delagrave

La mathématique du chat
Mathématicien bruxellois doublé d’un amateur de bande dessinée, Daniel Justens ne pouvait ignorer l’œuvre de Philippe Geluck, son confrère en sciences graphiques et mathématiques. Les nombreux amateurs du Chat vont pouvoir reprendre leur lecture et rire de plus belle, en découvrant qu’en fait, ils ont régulièrement fait des mathématiques sans le savoir et que cette science qui traduit si bien les angoisses existentielles du matou matheux, rend compte aussi des nôtres. Les mathématiciens découvriront dans ce petit opuscule nombre d’exemples utiles et de sujets de réflexion pour leurs élèves. Et puis surtout, ils y trouveront la réponse à la question qu’on leur renvoie sans cesse et qui les taraude : « A quoi servent les mathématiques ? ».

JPEG - 9.7 ko
Marsu productions

L’écologie selon Lagaffe
Embarquez avec Gaston Lagaffe dans l’impérieuse mission qu’il s’est fixée : sauver la planète avec pour seule arme son inventivité. Admirez le savant mélange de prouesses technologiques, d’idées hurluberlues, d’audace visionnaire et de plans foireux et décidez vous-même si Lagaffe est un fou ou un génie.

La biodiversité selon Lagaffe

JPEG - 6 ko
Marsu productions

Sélection de gags de Gaston Lagaffe liés à la biodiversité.

4 – Bande de savants

a – Quelques illustres savants

JPEG - 4.8 ko
Anatolia

Le docteur Festus

JPEG - 8.5 ko
Librairie Armand Colin

L’idée fixe du savant Cosinus

JPEG - 9.3 ko
Futuropolis

Les aventures du professeur Nimbus

JPEG - 7.6 ko
Casterman

Le savant fou. Les aventures extraordinaires d’Adèle Blanc Sec (tome 3)

b – Caractéristiques du savant dans la bande-dessinée

Le savant fou est un archétype du savant qui est souvent un cliché ou un lieu commun des œuvres de fiction populaires. Il peut être méchant et dangereux ou au contraire distrait et inoffensif.

L’exposition Les savants dans la bd

Si les savants de la bande-dessinée sont différents les uns des autres, si leurs sujets d’études varient, si certains sont bons et d’autres méchants, ils présentent toutefois certaines particularités identiques :
– c’est un homme. Si par hasard des femmes apparaissent, la plupart du temps elles sont les assistantes.
– il est souvent âgé et détaché des biens de ce monde.
– souvent vêtu d’une blouse blanche, il étudie des théories, fait des calculs et des expériences. Et c’est toujours très compliqué …

A lire, pour en savoir plus :

Partager cet article

Poster un commentaire

One thought on “Sciences et bandes-dessinées”

  1. Ping : BD | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *